Country Gateway

IIIe Forum national des jeunes : La jeunesse burkinabè appelée à plus de patriotisme et de civisme

IIIe Forum national des jeunes : La jeunesse burkinabè appelée à plus de patriotisme et de civisme
samedi 22 décembre 2007.

La IIIe édition du Forum national des jeunes s’est ouverte, jeudi 20 décembre 2007 à Ouagadougou, sous le thème : "Promouvoir le civisme et le patriotisme de la jeunesse pour un développement durable et participatif".

Le Forum national des jeunes initié en 2005 par le président du Faso Blaise Compaoré est à sa IIIe édition. Du 20 au 22 décembre 2007, près de 2500 jeunes des centres urbains et ruraux vont réfléchir sur le thème : "Promouvoir le civisme et le la patriotisme de la jeunesse pour un développement durable et participatif". A l’ouverture des travaux, le ministre de la Jeunesse et de l’Emploi, Justin Koutaba représentant le président du Faso, a souligné la pertinence du thème, en ce sens qu’il interpelle vivement les jeunes à plus de civisme et de patriotisme pour accompagner le développement dans une perspective participative.

Ainsi, il a invité sans discrimination ni récrimination, tous les jeunes à plus de civisme, de patriotisme, de responsabilité au sein de la société. "Aimer son pays c’est placer ses intérêts collectifs et vitaux au-dessus de tout, c’est cultiver le patriotisme en suscitant et en élargissant le sens du devoir, le respect de la loi et des règlements, le sentiment de la non-destruction de son propre effort de développement". Pour lui, les clichés amers et sévères de la jeunesse vus parfois sous l’angle de l’incivisme et du vandalisme, de l’oisiveté et de la paresse, de la déviance et de la dépravation doivent s’éclipser de l’agenda comportemental du jeune burkinabè. Aussi, a-t-il ajouté, l’ambition du gouvernement est de créer les conditions du capital humain, notamment le capital juvénile burkinabè.

Au nom des participants, le représentant des jeunes, Marcel Frédéric Michel Ouédraogo, a exprimé sa satisfaction au gouvernement et au président du Faso, de les avoir invités à la concertation, à la recherche de solution à leurs problèmes. Toute chose qui contribuera à une participation conséquente de ces jeunes à la vie de la cité et au développement national.

Pour le 1er adjoint au maire de Ouagadougou, Dramane Compaoré, les premiers acteurs et bénéficiaires du développement sont les jeunes. Et en ce sens aucune perspective serieuse porteuse et durable, ne saurait être envisagée sans la prise en compte des préoccupations fondamentales des jeunes et encore moins sans leur participation effective à ce processus. "L’avenir des collectivités territoriales est intimement lié à la participation citoyenne de la jeunesse, à l’instar des autres composantes de nos municipalités au processus de développement", a soutenu M. Compaoré.

Au cours du forum, les jeunes burkinabè vont échanger autour des thèmes tels que favoriser l’émergence d’une démocratie participative, développer la participation et l’implication des jeunes à la prise de décisions et à la gestion de la cité des jeunes faire des agents dynamiques de paix, de prévention des conflits, de lutte contre la violence et l’intolérance. Avec les autorités et les acteurs de l’emploi, ils abordent les préoccupations liées aux opportunités d’emploi et d’auto-emploi des jeunes. Cette rencontre sera l’occasion d’établissement de 2500 nouvelles carte d’identité burkinabè au profit de tous les participants.

Après l’ouverture des travaux, le ministre Koutaba et ses collègues ont procédé à l’inauguration et à la visite de la vitrine des compétences des jeunes sous le thème : "La création d’emplois décents par la valorisation des compétences des jeunes". Cette vitrine s’est organisée autour de quatre espaces occupés par les structures nationales de financement, les associations de jeunesse, les entreprises, les cabinets spécialisés, les partenaires techniques et financiers.

Boureima SANGA

Sidwaya



Les plus récents de cette thématique