Jeunesse

L’emploi au Burkina Faso

Orientation générale

L’élaboration de la politique de l’Emploi au Burkina Faso procède de la volonté du Gouvernement du Burkina Faso de disposer d’un cadre de référence formel qui définit une approche globale et cohérente, permettant de lutter efficacement contre le chômage et le sous-emploi.

La politique de l’emploi découle de l’adhésion formelle ou de fait du Burkina aux conventions internationales et autres instruments des Nations Unies et des institutions spécialisées (O.I.T.),de la Constitution du 02 Juin 1991, du programme de Large rassemblement, etc.

Les principes de base de la politique de l’emploi

Ils se définissent comme suit :

- L’homme est le principal acteur du développement et son bien-être en est la finalité.
- La politique de promotion de l’emploi doit consacrer l’égalité des chances devant les emplois disponibles et bannir toute forme de discrimination portant sur les traitements et autres conditions de travail.
- La politique de promotion de l’emploi doit concilier la vocation sociale et le caractère économique du facteur travail dans une dynamique de recherche du plein épanouissement de la personne humaine et du développement économique et social de la nation ;
- L’économie est un tout. De ce point de vue, la politique de promotion de l’emploi doit être en parfaite harmonie avec les politiques économiques et sociales. En particulier la politique de l’emploi doit tenir compte des contraintes du processus de libéralisation et des exigences de la mondialisation de l’économie ;
- Enfin, la politique de promotion de l’emploi prend en compte la particularité que revêt la nature de l’emploi. A ce titre la politique de l’emploi se veut être une action collective et concertée. Sa mise en oeuvre requiert par conséquent l’adhésion consciente et active de tous les partenaires institutionnels et sociaux concernés ;

Finalités de la politique de promotion de l’emploi

Elles sont de trois ordres et sont définies comme suit :

- Offrir au plus grand nombre de burkinabé des possibilités d’emplois pleins et hautement productifs dans tous les secteurs de l’activité économique et notamment dans les branches d’activités qui ont un fort potentiel de valeur ajoutée.
- Elever considérablement la qualité de la main-d’oeuvre de manière à améliorer sa compétitivité par rapport aux autres facteurs de production ;
- Améliorer les conditions de travail (rémunération, couverture sociale, etc.), de manière à stimuler la motivation des travailleurs et éliminer la pauvreté sous toutes ses formes.

Objectifs fondamentaux :

En relation avec la politique démographique :

- Maîtriser la croissance démographique à un taux compatible avec la croissance des ressources productives ;

- Dans le domaine de l’éducation et de la formation :

- Améliorer la capacité productive de la main-d’oeuvre grâce à une formation qualifiante et bien ciblée sur les besoins de l’économie.

En matière de réforme structurelle de l’économie :

- Accroître à un niveau significatif le taux d’utilisation du facteur travail dans le processus de croissance économique.

En matière de gestion du marché du travail

Assurer une meilleure flexibilité du marché du travail. Cet aspect de la flexibilité s’entend habituellement la liberté pour l’entreprise d’ajuster ses effectifs, mais pour être davantage favorable, il doit être complété par des possibilités offertes à la reconversion grâce à des actions de requalification appropriées en vue d’en atténuer les effets néfastes.

Les politiques spécifiques de création directe d’emploi

Elles participent d’une manière générale de la volonté des pouvoirs publics d’élargir la base de distribution du revenu national à des groupes défavorisés ( les femmes ; les jeunes, les personnes handicapées) ; ou rendus vulnérables notamment par certaines mesures de restructuration économique( les travailleurs licenciés).

Les mécanismes d’intervention dans le cadre des politiques spécifiques de création directe d’emploi peuvent être regroupés en deux grands types de programmes :

- les programmes dits de travaux d’intérêt public qui sont basés sur le principe de l’investissement-travail ;.
- les programmes de promotion d’emplois indépendants dont les principaux instruments d’intervention sont le crédit et la formation.

Objectifs globaux des politiques spécifiques de création directe d’emploi

De par leur nature, ces types de politiques visent à :

- créer en grand nombre des emplois essentiellement temporaires destinés à compléter le revenu vital ou à fournir le revenu de base à un nombre significatif de la population active ;
- favoriser une distribution à large échelle de revenus ;
- permettre à des populations locales d’acquérir des compétences élémentaires dans la réalisation de certaines activités ;
- accroître l’accessibilité des groupes cibles à des facteurs de production indispensables à l’amélioration de leurs revenus (crédit, formation, etc.) ;
- donner à ces groupes la possibilité d’accroître leur participation au développement économique et social en mobilisant leurs aptitudes autour de projets communautaires.

http://www.primature.gov.bf/burkina/economie/polisectoemploi.htm

Dans la même rubrique

Dans d'autres rubriques

« L’université virtuelle va lancer ses premières offres de formation à la rentrée 2020/2021 » foi de son chargé de mission. Professeur titulaire en (...)
Le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, Alkassoum Maïga a procédé à la remise officielle (...)
Krita est l’une des références en matière de logiciel libre de dessin sous Windows. Il est complet, performant et simple à prendre en main. Un (...)
Les smartphones sont devenus des ordinateurs de poche et le grand problème que nous rencontrons est la saturation de l’espace de stockage ainsi que (...)
Le samedi 18 avril, de jeunes développeurs burkinabè ont présenté au Ministre de l’économie numérique une solution numérique qui rentre dans le cadre de (...)
Le Dr Serges DIAGBOUGA, président de la commission ad’ hoc du COVID-19, mis en place par le Haut conseil national de la recherche scientifique et (...)
Le vendredi 10 Avril dernier, le PNUD en collaboration avec le Ministère du Développement de l’Economie Numérique et des Postes et celui de la Santé (...)
L’association Yam Pukri, en collaboration avec le Centre technique de coopération agricole et rurale, a fait le bilan de la première année de la (...)

Recherche

Nous suivre

Nos dernières actualités sur les réseaux sociaux


S'abonner à la newsletter

Partenaires