Jeunesse

L’emploi au Burkina Faso

Orientation générale

L’élaboration de la politique de l’Emploi au Burkina Faso procède de la volonté du Gouvernement du Burkina Faso de disposer d’un cadre de référence formel qui définit une approche globale et cohérente, permettant de lutter efficacement contre le chômage et le sous-emploi.

La politique de l’emploi découle de l’adhésion formelle ou de fait du Burkina aux conventions internationales et autres instruments des Nations Unies et des institutions spécialisées (O.I.T.),de la Constitution du 02 Juin 1991, du programme de Large rassemblement, etc.

Les principes de base de la politique de l’emploi

Ils se définissent comme suit :

- L’homme est le principal acteur du développement et son bien-être en est la finalité.
- La politique de promotion de l’emploi doit consacrer l’égalité des chances devant les emplois disponibles et bannir toute forme de discrimination portant sur les traitements et autres conditions de travail.
- La politique de promotion de l’emploi doit concilier la vocation sociale et le caractère économique du facteur travail dans une dynamique de recherche du plein épanouissement de la personne humaine et du développement économique et social de la nation ;
- L’économie est un tout. De ce point de vue, la politique de promotion de l’emploi doit être en parfaite harmonie avec les politiques économiques et sociales. En particulier la politique de l’emploi doit tenir compte des contraintes du processus de libéralisation et des exigences de la mondialisation de l’économie ;
- Enfin, la politique de promotion de l’emploi prend en compte la particularité que revêt la nature de l’emploi. A ce titre la politique de l’emploi se veut être une action collective et concertée. Sa mise en oeuvre requiert par conséquent l’adhésion consciente et active de tous les partenaires institutionnels et sociaux concernés ;

Finalités de la politique de promotion de l’emploi

Elles sont de trois ordres et sont définies comme suit :

- Offrir au plus grand nombre de burkinabé des possibilités d’emplois pleins et hautement productifs dans tous les secteurs de l’activité économique et notamment dans les branches d’activités qui ont un fort potentiel de valeur ajoutée.
- Elever considérablement la qualité de la main-d’oeuvre de manière à améliorer sa compétitivité par rapport aux autres facteurs de production ;
- Améliorer les conditions de travail (rémunération, couverture sociale, etc.), de manière à stimuler la motivation des travailleurs et éliminer la pauvreté sous toutes ses formes.

Objectifs fondamentaux :

En relation avec la politique démographique :

- Maîtriser la croissance démographique à un taux compatible avec la croissance des ressources productives ;

- Dans le domaine de l’éducation et de la formation :

- Améliorer la capacité productive de la main-d’oeuvre grâce à une formation qualifiante et bien ciblée sur les besoins de l’économie.

En matière de réforme structurelle de l’économie :

- Accroître à un niveau significatif le taux d’utilisation du facteur travail dans le processus de croissance économique.

En matière de gestion du marché du travail

Assurer une meilleure flexibilité du marché du travail. Cet aspect de la flexibilité s’entend habituellement la liberté pour l’entreprise d’ajuster ses effectifs, mais pour être davantage favorable, il doit être complété par des possibilités offertes à la reconversion grâce à des actions de requalification appropriées en vue d’en atténuer les effets néfastes.

Les politiques spécifiques de création directe d’emploi

Elles participent d’une manière générale de la volonté des pouvoirs publics d’élargir la base de distribution du revenu national à des groupes défavorisés ( les femmes ; les jeunes, les personnes handicapées) ; ou rendus vulnérables notamment par certaines mesures de restructuration économique( les travailleurs licenciés).

Les mécanismes d’intervention dans le cadre des politiques spécifiques de création directe d’emploi peuvent être regroupés en deux grands types de programmes :

- les programmes dits de travaux d’intérêt public qui sont basés sur le principe de l’investissement-travail ;.
- les programmes de promotion d’emplois indépendants dont les principaux instruments d’intervention sont le crédit et la formation.

Objectifs globaux des politiques spécifiques de création directe d’emploi

De par leur nature, ces types de politiques visent à :

- créer en grand nombre des emplois essentiellement temporaires destinés à compléter le revenu vital ou à fournir le revenu de base à un nombre significatif de la population active ;
- favoriser une distribution à large échelle de revenus ;
- permettre à des populations locales d’acquérir des compétences élémentaires dans la réalisation de certaines activités ;
- accroître l’accessibilité des groupes cibles à des facteurs de production indispensables à l’amélioration de leurs revenus (crédit, formation, etc.) ;
- donner à ces groupes la possibilité d’accroître leur participation au développement économique et social en mobilisant leurs aptitudes autour de projets communautaires.

http://www.primature.gov.bf/burkina/economie/polisectoemploi.htm

Dans la même rubrique

Dans d'autres rubriques

L’Université Ouaga 2 a célébré ses meilleurs étudiants au cours d’une cérémonie organisée, ce mardi 3 octobre 2017, en partenariat avec l’ONG sud-coréenne (...)
La seconde édition du challenge Digital Africa vient d’être lancée. Le concours d’innovations qui vise à relever le défi de la transition numérique en (...)
C’est parti pour les COFAN, les Conférences au Faso sur le Numérique. Organisé par le ministère du développement de l’économie numérique et des postes (...)
Le président directeur général de « BAKOU LOGISTICS », Mamadou Banakourou Traoré, vient de lancer une pétition afin que l’Assemblée nationale adopte une (...)
Comme chaque année Yam-Pukri a une fois de plus respecté la tradition en accueillant pendant trois semaines ( 07 au 30 Aout 2017) des jeunes de 12 (...)
En tant que blogueur, j’ai été interpellé en off sur certains sujets. On me demande mon avis sur certaines choses dont la question du FCFA. Je ne (...)
Après l’ordinateur calebasse, les tapis de souris en cuir Burkinabè, les sacs d’ordinateurs en cuirs et en tissu Bogolan, la cellule technique et (...)
Un groupe de jeunes conduit par Wendpanga Roger Zoundi, un Ingénieur des données en formation, s’est formalisé en association avec Conseil (...)
L’analyse de la situation alimentaire de l’Afrique fait ressortir un état paradoxal. Malgré les immenses potentialités dont dispose le continent (...)

Recherche

Nous suivre

Nos dernières actualités sur les réseaux sociaux


S'abonner à la newsletter

Partenaires

Nos thématiques

Mots clés Agriculture

Mots clés Education

Mots clés Gouvernance

Mots clés Innovation

Mots clés Jeunesse et emploi

Mots clés Partenaires

Mots clés Thématique Vidéos

Mots clés TIC