Country Gateway

Le FERIMASON, Un festival de masques atypique au Burkina

Parallèlement aux activités de l’UR 095 "Régulations foncières, politiques publiques et logiques des acteurs" dans la région de Boromo (centre-ouest du Burkina Faso), MM. Jean-Pierre JACOB (Directeur de recherche) et YAO Issouf (Assistant de recherche) ont eu le souci de préservation des traditions culturelles de la zone, en particulier celle de l’ethnie Winye sur laquelle ils travaillent. Le peuplement winye est le plus ancien de la région.

C’est ainsi qu’est né le festival dénommé FERIMASON (Festival Régional Itinérant des Masques et des Arts du Son) - le "Son" désignant le cours d’eau du Petit-Balé qui partage en deux le pays winye, signe de la fraîcheur et de la production agricole. La première édition du Festival s’est déroulée en 2002.

En 2005, ce festival itinérant s’est déroulé durant quatre jours, du 10 au 13 mars, successivement à Oury, Boromo, Oullo et Siby. Ce festival a offert l’occasion de voir évoluer et danser des masques traditionnels de type zoomorphes (buffles, kobs, antilopes, pythons, crocodiles, caméléons…), anthropomorphes (masques « jeune fille »..) ainsi que des masques abstraits portant des noms spécifiques (« la femme n’a pas de maison », « noblesse de la vérité », « un idiot vaut mieux qu’une cour vide... »). (Site de IRD burkina).

Cette année, le FERIMASON est entré dans sa 8ème édition. il s’est déroulé du samedi 21 au dimanche 29 mars sur 4 sites dont Oury, Oulo, Siby et Boromo. Le FESTIVAL a vu la participation de nombreuses personnes venues de la France, la Suisse et de la Chine.
A la fin du festival, un atelier portant sur l’avenir du festival a été mené. il est ressorti dans les grandes lignes que l’association et ses membres veulent mettre l’accent sur la production de fibres et de céréales pour aider à la tenue du festival. D’autres pistes de réflexions comme la recherche de sponsors au niveau national et international ont été soulignées.


L’équipe de Yam Pukri chez le grand sculpteur Kalifa à Souboye, localité située à une quarantaine de Km de Boromo

Yam Pukri a promis de faire un site pour le festival qui jusqu’à présent est presque méconnu sur le web. Pour Sylvestre Ouédraogo, responsable de yam pukri, coordonnateur de Burkina ntic et de Faso dev, il est important que le FERIMASON se vende sur la toile parce qu’’il a un grand potentiel. Il a ensuite montré les atouts que l’Internet peut avoir sur la connaissance du Festival et de l’association.

Sylvestre Ouédraogo et Franceline Sawadogo
Yam Pukri



Les plus récents de cette thématique