Savoirs locaux

Cliquez sur http://burkina-ntic.ning.com et réjoingez la communautés des acteurs des TIC pour le développement

Avec la plateforme de réseau social NING, Yam Pukri permet désormais à ses membres de mieux échanger. Il y a de cela un mois, Yam Pukri a ouvert un espace de débat pour favoriser les discussions, et échanges entre les membres du réseau burkina-ntic et faso-dev.net

C’est "l’arbre à palabres " de tous ceux qui s’intéressent à la question des technologies de l’information pour la communication pour le développement. Sous cet arbre à palabre virtuel, les membres se retrouvent pour partager leur savoirs , poser des questions et apporter des réponses.

Intituler TIC pour le développement au Burkina, avec pour slogan A travers les TIC, partager pour mieux apprendre, cette plateforme crée par Sylvestre Ouédraogo coordonnateur du réseau burkina NTIC et du site portail sur les initiatives de développement faso-dev.net, permet d’informer, de réunir et de favoriser la collaboration de tous ceux qui œuvrent pour une utilisation efficiente des TIC.

Elle vient en complément aux différentes listes de discussions du réseau burkina –ntic. Ces groupes de discussions qui comptent plus de 600 membres sont sans doute d’une importance capitale. Mais elles restent très privées et il est souvent difficile de suivre les échanges car les membres reçoivent les contributions par mail.

Désormais sur cette plateforme de réseau social qui utilise tout le potentiel et les fonctionnalités du web 02, les membres échangeront plus simplement. Par ailleurs chacun pourra suivre et contribuer au débat qui l’intéresse le plus.

Aussi chaque membre pourra suivre les contributions des uns et des autres à travers les fils de commentaires. c’est un espace de veille, d’échange de rencontre, de publication et de valorisation de toutes les initiatives qui contribue à l’amélioration des conditions de travail et de vie de nos populations.

Depuis sa création en fin février cette plateforme a donné plus de vie et de gaieté aux échanges des membres. Plus de fraternité et de convivialité car désormais on peut se voir en images et en actions.
A l’occasion de la journée du 08 mars , journée internationale de la femmes, le groupe TIC et genre a utilisé la plateforme pour échanger sur certaines questions avec des textes, des images, des histoires pour la semaine de la femme. Vous pouvez y voir les images Femmes en action.

En projet, faso-dev compte former les associations membres de TIC genre à l’utilisation de la plateforme afin de les permettre de mieux valoriser leurs savoir faire.

Pour devenir membres , il suffit de vous connecter à www.burkina-ntic.ning.com et faire une inscription gratuite sur le site et de rejoindre le réseau.

Roukiattou Ouédraogo Faso-dev

Dans la même rubrique

Dans d'autres rubriques

Appel à candidaturesPolitiques et pratiques du développementMaîtrisez les enjeux du développement pour un meilleur impact Bourses disponibles pour (...)
Comme à l’accoutumée, cela fait maintenant 11 ans que l’association Yam-pukri organise un camp vacances pour les jeunes de 12 à 18 ans. dénommé (...)
Les enfants ont appris qu’il y a en général 4 types d’entreprises : les entreprises privées, les entreprises publiques, les entreprises d’économie (...)
« L’université virtuelle va lancer ses premières offres de formation à la rentrée 2020/2021 » foi de son chargé de mission. Professeur titulaire en (...)
Le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, Alkassoum Maïga a procédé à la remise officielle (...)
Krita est l’une des références en matière de logiciel libre de dessin sous Windows. Il est complet, performant et simple à prendre en main. Un (...)
Les smartphones sont devenus des ordinateurs de poche et le grand problème que nous rencontrons est la saturation de l’espace de stockage ainsi que (...)
Le samedi 18 avril, de jeunes développeurs burkinabè ont présenté au Ministre de l’économie numérique une solution numérique qui rentre dans le cadre de (...)
Le Dr Serges DIAGBOUGA, président de la commission ad’ hoc du COVID-19, mis en place par le Haut conseil national de la recherche scientifique et (...)

Recherche

Nous suivre

Nos dernières actualités sur les réseaux sociaux


S'abonner à la newsletter

Partenaires