Savoirs locaux

Opération “10 000 logements sociaux”:144 postulants reçoivent leurs clés ce samedi :

Le ministère de l’habitat et de l’urbanisme a présenté un logiciel, le mardi 09 juillet 2008 à Ouagadougou, désignant les 144 premiers attributaires de l’opération 10 000 logements sociaux. Ceux-ci recevront ce samedi 12 juillet les clés de leurs villas sises au secteur n°19 de la capitale (Nonsin).

Du 18 janvier au 24 avril dernier, l’opération d’inscription au programme 10 000 logements sociaux et économiques a permis d’enregistrer 28 189 dossiers. Sur la base de cette campagne, il a été conçu un logiciel qui a permis de choisir 144 attributaires des villas flambant neuf érigées au secteur n°19 de la capitale. Ces heureux gagnants vont recevoir les clés de leur maison ce samedi 12 juillet 2008.

L’opération a surtout permis au ministère en charge de l’habitat d’avoir une idée nette et précise des besoins en logement au Burkina Faso. Ainsi, il ressort par exemple que les provinces du Kadiogo et du Houet enregistrent des demandes records avec respectivement 57 et 9%.

Sur les 16070 inscrits dans le Kadiogo, la répartition donne 5701 logements à construire. Soit une chance sur trois. Le classement des autres provinces fait ressortir 3,78% au Yatenga, 2,21% au Sanmatenga, 2,20% au Boulkiemdé. Par contre, les provinces du Ziro, du Noumbiel et du Loroum enregistrent les plus faibles taux d’inscription : 0,15, 0,15 et 0,06%.

Dans l’ensemble, les salariés ayant un revenu mensuel compris entre 100 000 et 150 000 constituent le gros lot des demandeurs (30,73%) contre 25,53% pour ceux ayant un salaire de 75 à 100 000 F CFA. La tranche de salaire entre 150 000 et 200 000 représente 13,35% des inscrits.

L’opération a permis d’engranger plus de 69 millions de F CFA au profit des recettes publiques. 40% des inscrits vivent actuellement dans des célibateriums tandis que 59% d’autres sont actuellement locataires dans des maisons privées. Pour le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, la présente opération constitue une action concrète en faveur d’un logement décent, accessible aux Burkinabè selon leur revenu. Car dit-il "l’accès au logement constitue une préoccupation récurrente à laquelle il faut avec courage apporter une solution urgente et adéquate".

En cela, l’opération d’inscription au programme 10 000 logements sociaux et économiques a permis de recueillir les demandes en logement, de les traiter, de connaître les besoins sur les plans qualitatif et quantitatif des logements en relation avec les demandes exprimées. Le traitement des dossiers a été fait à l’aide d’un logiciel qui a permis de classer les inscrits selon leur statut professionnel, leur niveau de revenu, leur situation matrimoniale et de logement.

"Nous avons maintenant une idée nette sur les choix des Burkinabè en matériaux de construction", a d’ailleurs observé M. Dabilgou ajoutant qu’il faut sensibiliser davantage sur l’utilisation des matériaux locaux. En effet, les préférences des inscrits vont à 87% pour le logement en parpaing. Très peu d’inscrits ont opté pour les matériaux locaux. Il a même fallu ajouter le pourcentage des non renseignés aux matériaux appropriés pour faire passer les logements en BTC (bloc de terre comprimée) de 4,58% à 7% et ceux en BTL (Bloc latéritique taillé) de 3,67% à 6%, indique le bilan.

Concernant les critères d’éligibilité, il faut être salarié, avoir un compte d’épargne à la Banque de l’Habitat du Burkina Faso, résider à Ouagadougou et avoir un salaire compris entre 75 et 150 000 F CFA.

Pour 2008, 250 villas similaires seront construites sur des parcelles de 250 à 300 m2 à Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Koudougou et Fada N’Gourma. Il reste à valider les plans architecturaux des maisons types F3 e<t F4 et de lancer les appels d’offres pour la sélection des entreprises pour leur construction. Pour les prochaines phases du programme, ceux qui n’ont pas été choisis peuvent améliorer leur situation en vue d’augmenter leur chance d’éligibilité. Il n’y aura donc pas de nouvelles inscriptions possibles. Ceux qui le désirent peuvent consulter le site web du programme à l’adresse suivante : www.dphl.bf

S. Nadoun COULIBALY
Source : www.sydwaya.bf

En pièce jointe consultez la liste des présélectionnés pour les 144 logements sociaux.

Dans la même rubrique

Dans d'autres rubriques

CONCOURS PITCH AGRIHACK BURKINA 2018 Objectif global Les objectifs ultimes du concours consistent à développer les services des jeunes start-ups (...)
LES DERIVES ACTUELLES DE LA COOPERATION INTERNATIONALE ET DE L’AIDE AU DEVELOPPEMENT Par Fernand VINCENT, Président de la Fondation de l’Institut (...)
Ce vendredi 27 juillet 2018, Aminata Ouédraogo, étudiante à l’Institut panafricain d’études et de recherche sur les médias, l’information et la (...)
L’Internet est désormais incontournable dans le fonctionnement des institutions. Seulement, sa gouvernance pèche par endroits, du fait des (...)
La Banque mondiale soutient le Programme national d’investissement agricole (PNIA) à travers son volet e-agriculture. Cette agriculture numérique, (...)
Pour Ken Lohento, de la documentation à l’agriculture, il n’y a qu’un pont : les technologies de l’information et de la communication. A 44 ans, il (...)
IDE@L Burkina , c’est le projet Innovation, Développement Agricole et Liens vers marché pour les jeunes au Burkina Faso porté par Yam-Pukri et (...)
Le ministre en charge de l’éducation nationale, Pr Stanislas Ouaro, a officiellement lancé, ce vendredi 30 mars 2018 à Ouagadougou, une plateforme (...)
Au Burkina Faso, l’agriculture constitue l’un des secteurs économiques où plusieurs solutions TIC (Technologies de l’information et de la (...)

Recherche

Nous suivre

Nos dernières actualités sur les réseaux sociaux


S'abonner à la newsletter

Partenaires

Nos thématiques

Mots clés Agriculture

Mots clés Education

Mots clés Gouvernance

Mots clés Innovation

Mots clés Jeunesse et emploi

Mots clés Partenaires

Mots clés Thématique Vidéos

Mots clés TIC