Actualités

Le Burkina Faso, deuxième exportateur d’oignon en Afrique de l’Ouest

La production nationale d’oignon, est en pleine croissance au Burkina Faso depuis quelques années, ce qui a permis à la filière de se hisser en tête des cultures maraîchères dans le pays.

La croissance de la culture et l’augmentation de la production d’oignon, placent le Burkina en deuxième position des exportateurs de ce produit dans la sous-région ouest africaine après le Niger.

La filière oignon du Burkina Faso, jouit d’une embellie avec 36 100 tonnes d’oignons exportés courant 2011­/2012, un taux de croissance en valeur des exportations d’oignons établi à 24% entre 2009 et 2013.

Aujourd’hui la culture de l’oignon s’étend sur plus de 11.000 ha, occupe environ 15.000 producteurs et génère annuellement d’importants revenus aux acteurs de la filière.

La plus value et la contribution de la filière à la lutte contre la pauvreté se sont accrues avec le renforcement des cultures de contre saison, les aménagements divers comme Bagrépôle et le Sourou.

Avec l’appui de plusieurs projets, dont notamment le projet d’appui aux filières agro-sylvo-pastorales intervenant dans le secteur au niveau organisationnel, financier, vulgarisation des techniques de stockage et organisation des missions de prospection commerciale dans les pays voisins, la filière oignon reste porteuse.

Malgré diverses difficultés liées essentiellement au manque d’intrants, d’infrastructures de stockage et à l’organisation du maillon de la commercialisation, cette culture continue son expansion sur les périmètres aménagés des plans d’eau du pays.

Les principales destinations de l’oignon burkinabè c’est d’abord le marché local/national. Les exportations sont dirigées vers la Côte d’Ivoire, le Togo, le Ghana, le Bénin où l’oignon se retrouve face à celui du Niger ; un marché ouest africain qui connait aussi les exportateurs d’oignon néerlandais.

Tout compte fait, la filière autrefois peu organisée, est en train de renforcer sa structuration, et acquiert également l’appui du gouvernement à travers l’accompagnement des producteurs agricoles.

Source : investirauburkina.net

Dans la même rubrique

Dans d'autres rubriques

Intelligence artificielle ,le géant américain va installer à Accra, au Ghana, son premier labo spécialisé en intelligence artificielle. But : répondre (...)
Communiqué de presse La 4ème édition du Salon International des Professionnels de l’Economie Numérique (SIPEN) aura lieu les 16 & 17 Avril à (...)
Poste proposé : Stage / Marketing communication Stage rémunéré Dans le cadre du développement de ses activité, une entreprise évoluant dans les (...)
Il est 18H, ce Jeudi 31 Janvier 2019, les membres et sympathisants du réseau BurkinaNTIC sont réunis à Yam-Pukri pour la soirée TIC. Discuter sur (...)
Avec le Web et surtout les réseaux sociaux, la prudence doit être de règle pour éviter de trop contaminer la toile en fausses informations et (...)
Les TIC au Burkina Bref regard de 2018 Par Sylvestre OUEDRAOGO Pour la cinquième fois, le réseau Burkina ntic organise une soirée TIC afin (...)
C’est parti pour les séances d’informations sur l’Exécutive Master en Politiques et Pratiques de Développement (DPP-Afrique Francophone). Le DPP est un (...)
Formation des jeunes entrepreneurs agricoles en TIC et utilisation des médias sociaux pour le développement de l’agriprenariat et l’accès au marché. (...)
Ouaga lab, incubateur dans le domaine de la technologie au Burkina, est aussi présent à la Semaine nationale de l’Internet (SNI) pour présenter ses (...)

Recherche

Nous suivre

Nos dernières actualités sur les réseaux sociaux


S'abonner à la newsletter

Partenaires

Nos thématiques

Mots clés Agriculture

Mots clés Education

Mots clés Gouvernance

Mots clés Innovation

Mots clés Jeunesse et emploi

Mots clés Partenaires

Mots clés Thématique Vidéos

Mots clés TIC