Actualités

Burkina : Un groupe de jeunes milite pour l’ouverture des données d’agriculture

Un groupe de jeunes conduit par Wendpanga Roger Zoundi, un Ingénieur des données en formation, s’est formalisé en association avec Conseil d’administration et a procédé à l’Installation du Secrétariat Permanent le samedi 22 Juillet 2017 à Ouagadougou. Leur initiative « Sahel DataBank » se réclame la première banque des données d’agriculture.

Le groupe, composé de data analystes, data engineers, de data providers, d’analystes programmeurs, d’ingénieurs en eau et assainissement, de spécialistes de la télédétection, s’est engagé dans les enjeux d’ouverture des données dans le contexte du Burkina Faso, du Mali et du Niger.

« Nous sommes en train de concrétiser l’initiative Sahel DataBank qui est la première banque des données d’agriculture. Il s’agit d’ouvrir les données de ressources naturelles et de climat. La valeur ajoutée que cette structure vient apporter, c’est vraiment de jouer le rôle de lobbying auprès des institutions publiques et de recherches, des organisations professionnelles, pour centraliser les données que chacun possède afin d’optimiser les ressources mises à la production des données », a expliqué Wendpanga Roger Zoundi, Ingénieur des données en formation et Président de l’association Sahel DataBank.

Comme exemple, caricature-t-il, il pourrait se trouver que le ministère de l’environnement mène une même étude que le ministère de l’agriculture. Alors, poursuit le jeune informaticien, il faudrait une synergie d’actions, une concertation, une gouvernance dans le partage des données. « Nous venons donc occuper cette place de pionnier de l’ouverture des données d’agriculture, de ressources naturelles et de climat », se réjouit Wendpanga Roger Zoundi. Pour Aga T. Julien, Ingénieur statisticien économiste et Directeur exécutif de l’association, l’objet principal de l’assemblée générale de ce 22 juillet 2017 était de se faire connaître.

« On est vraiment Open »

Wendpanga Roger Zoundi

« Parce que l’association existe mais on s’est rendu compte que c’est sur le net que les gens « likent » nos pages et demandent à nous rencontrer. Ma vision de l’association, c’est de commencer ici au Burkina et d’étendre dans tous les pays du Sahel.

Nous faisons de la fédération des données afin de les ouvrir pour que quiconque puisse réutiliser ces données pour une bonne cause, pour la recherche, des modèles économiques, d’appui ou de référence pour les décideurs politiques », indique-t-il.

Beaucoup d’investisseurs, selon lui, viennent au Burkina et se demandent par exemple dans quelle province investir dans tel ou tel domaine.

L’association, qui verra bientôt le jour officiellement, travaille déjà en partenariat avec plusieurs structures gouvernementales et OSC notamment l’Agence nationale de promotion des TIC, Béoog Nééré, la Coordination nationale des jeunes pour l’environnement et le climat (CONAJEC), la Banque mondiale, WASCAL, le Regional Leadership Center YALI Accra, le Panafrican Institute of Science and Technology de Arusha. Un appel a lancé aux bonnes volontés afin d’accompagner le mouvement, car comme le dit Aga T. Julien, « on est vraiment Open ».

Les responsables de l’association en gestation disent avoir participé à l’organisation de l’Open Data Day 2017, à la rencontre de la société civile sur le Partenariat pour un Gouvernement Ouvert (PGO), aux débats de la Conférence Francophone sur les données Ouvertes (CAFDO). Le groupe fait également partie de l’Open Climate Working Group et a obtenu un partenariat avec le Global Open Data for Agriculture and Nutrition (GODAN).

Noufou KINDO
Burkina 24

Dans la même rubrique

Dans d'autres rubriques

La guerre entre GOOGLE et HUAWEI nous rappelle gentiment que ce n’est pas très sûr ni garanti de dormir éternellement sur la natte du voisin. il est (...)
Intelligence artificielle ,le géant américain va installer à Accra, au Ghana, son premier labo spécialisé en intelligence artificielle. But : répondre (...)
Communiqué de presse La 4ème édition du Salon International des Professionnels de l’Economie Numérique (SIPEN) aura lieu les 16 & 17 Avril à (...)
Poste proposé : Stage / Marketing communication Stage rémunéré Dans le cadre du développement de ses activité, une entreprise évoluant dans les (...)
Il est 18H, ce Jeudi 31 Janvier 2019, les membres et sympathisants du réseau BurkinaNTIC sont réunis à Yam-Pukri pour la soirée TIC. Discuter sur (...)
Avec le Web et surtout les réseaux sociaux, la prudence doit être de règle pour éviter de trop contaminer la toile en fausses informations et (...)
Les TIC au Burkina Bref regard de 2018 Par Sylvestre OUEDRAOGO Pour la cinquième fois, le réseau Burkina ntic organise une soirée TIC afin (...)
C’est parti pour les séances d’informations sur l’Exécutive Master en Politiques et Pratiques de Développement (DPP-Afrique Francophone). Le DPP est un (...)
Formation des jeunes entrepreneurs agricoles en TIC et utilisation des médias sociaux pour le développement de l’agriprenariat et l’accès au marché. (...)

Recherche

Nous suivre

Nos dernières actualités sur les réseaux sociaux


S'abonner à la newsletter

Partenaires

Nos thématiques

Mots clés Agriculture

Mots clés Education

Mots clés Gouvernance

Mots clés Innovation

Mots clés Jeunesse et emploi

Mots clés Partenaires

Mots clés Thématique Vidéos

Mots clés TIC