Actualités

#DigitAg : sept ans pour accompagner le développement de l’agriculture numérique

Sécurité alimentaire, respect de l’environnement, gestion des risques sanitaires, amélioration des conditions de vie des agriculteurs et accès aux marchés. Pour relever ces défis mondiaux, les technologies numériques sont devenues incontournables. 17 acteurs français de la recherche, de l’enseignement supérieur et du privé se sont donc associés pour analyser et accompagner le développement de l’agriculture numérique au Nord comme au Sud. Ils inaugurent leur partenariat au sein #DigitAg le 30 juin à Montpellier. Le Cirad apporte son expertise sur les agricultures du Sud, leurs enjeux et contextes.

Plateformes collaboratives, applications mobiles, drones équipés de capteurs en tous genres , réalité augmentée, robotisation, intelligence artificielle… Les technologies numériques se développent dans tous les secteurs, y compris agricole. Pour accompagner ce développement, au Nord comme au Sud, l’institut de Convergence en Agriculture numérique #DigitAg va mobiliser, sur 7 ans, dix-sept acteurs français* de la recherche, de l’enseignement supérieur et du privé. #DigitAg est inauguré officiellement le 30 juin à Montpellier SupAgro. Un atelier spécifique sur les TIC et les services de conseil en agriculture en France et en Afrique est organisé en amont de l’inauguration.

Les acteurs de #DigitAg s’intéresseront à l’impact des technologies de l’information et de la communication sur le monde rural (axe 1), aux innovations en agriculture numérique (axe 2), à l’acquisition et à la gestion des données (axe 3), aux systèmes d’information, au stockage et au transfert de données (axe 4), à la fouille de données massives en agriculture (Big Data agricole : axe 5), mais aussi à la modélisation et à la simulation des systèmes de production agricole (axe 6).

Définition et co-conception de services agricoles adaptés

Le Cirad apportera son expertise au Sud en termes de sciences agricoles et animales (Unités System, Selmet, Geco, Aïda, Hortsys), de modélisation de plantes (Unité Amap), de traitement de l’information spatiale (Unité Tetis), d’ingénierie des agropolymères (Unité Iate), et des sciences sociales, économiques et de gestion (Unités Innovation, Moisa, Green). Co-animateur de l’axe 2 de #DigitAg, et leader d’un challenge dédié au Sud, le Cirad se focalisera sur les facteurs clés de succès de l’innovation en matière d’agriculture numérique , en particulier sur la façon dont les outils et services doivent être co-construits pour être utiles et utilisés en Afrique.

«  En Afrique, de nouveaux services agricoles utilisant le numérique , pour la commercialisation de produits, le conseil, l’intelligence économique se développent très rapidement , souligne Pascal Bonnet, représentant du Cirad pour #Digitag. Ceux-ci réinventent les relations des producteurs avec leurs fournisseurs, ou celles entre producteurs et consommateurs. « Dans #DigitAg, nos équipes de recherche s’investiront plus particulièrement dans la co-conception de services adaptés aux besoins des agriculteurs ou de leurs conseillers agricoles , poursuit-il. Elles analyseront les processus d’innovation en cours, les possibilités qu’offrent le numérique pour la conduite de nouvelles pratiques agro-écologiques » . Les équipes s’intéresseront aussi à la place des nouveaux fournisseurs de service, l’usage des nouvelles technologies par les agriculteurs et leurs impacts en termes d’évolution des pratiques agricoles, d’inclusion ou exclusion des agriculteurs, et de création d’entreprises dans les territoires.

Dans un contexte d’innovation ouverte, les nouvelles formes d’organisation accompagnant l’innovation numérique doivent en effet être étudiées. « L’élaboration de ces nouveaux services questionnent les procédures opérationnelles pour fournir le service, la gouvernance qui oriente le contenu des services, les business models, l’existence d’écosystèmes du numérique, les clusters d’innovation numérique promus en Europe » , explique Guy Faure, directeur de l’UMR Innovation. Les équipes de recherche se pencheront aussi sur les aspects juridiques et éthiques liés à la propriété intellectuelle des données et des connaissances.

L’accent sur l’interdisciplinarité et la formation, avec des outils pédagogiques innovants

Les recherches menées dans #DigitAg visent à répondre au double enjeu d’améliorer la production agricole - à travers l’agro-écologie (challenge 1), le phénotypage rapide (2), la durabilité des productions végétales (3) et animales (4) - et de mieux intégrer l’agriculture dans la société – par les services de conseil agricole (5), la gestion des territoires ruraux (6), l’intégration de l’agriculture dans les chaînes de valeurs et filières (7). Au total, ce sont huit challenges que s’apprêtent à relever les partenaires de #DigitAg. Le huitième est entièrement dédié au développement agricole au Sud et particulièrement en Afrique (8).

Pour ce faire, les échanges interdisciplinaires, l’enseignement et la formation par la recherche (master et thèses) tiendront une place importante, avec une Graduate School comprenant 24 Masters, dont 4 nouvellement créées, et des dispositifs pédagogiques innovants, tels que MOOC, écoles-chercheurs, hackathons… « Nos partenaires africains seront particulièrement impliqués , précise Guy Faure. L’une des premières thèses qui sera lancée dans le cadre de #DigitAg portera sur l’usage des nouvelles technologies de l’information et communication dans les services de conseil en Afrique pour la transition agro-écologique au Burkina Faso. D’autres sujets de thèse seront discutés au cours d’un atelier sur TIC et services de conseil en agriculture en France et en Afrique en amont de l’inauguration de #DigitAg » .

Le lendemain de l’inauguration de #DigitAg aura lieu le premier hackathon, #DigitAg Challenge, dans les locaux de la French Tech Montpellier. Les lauréats seront accompagnés pour le développement de leurs projets.

* #DigitAg, c’est :

  • 4 organismes de recherche (Irstea, porteur du projet, Inra, Inria et Cirad)
  • 3 établissements d’enseignement supérieur (Université de Montpellier, Montpellier SupAgro, AgroParis Tech)
  • 2 structures de transfert-développement (Acta, SATT AxLR)
  • 8 entreprises (SMAG, Fruition Sciences, IDATE, ITK, Pera-Pellenc, Agriscope, Terranis, Vivelys).
  • 57 bourses de thèse, 18 années de post-doctorat, 150 bourses de masters, dont 45 masters « entreprises membres »
  • Près de 10 millions d’euros provenant du Programme Investissements d’Avenir (appel à projet spécifique aux Instituts Convergences)
  • Catégories : Science

Source : http://www.cirad.fr

Dans la même rubrique

Dans d'autres rubriques

La numérisation de la chaîne de valeur a transformé les transactions commerciales dans le secteur de l’agriculture. Les codes-barres avaient été une (...)
Le Burkina Faso a été réélu membre du Conseil d’administration de l’Union Africaine des Télécommunications (UAT). C’était le 17 août 2018 à Nairobi, dans (...)
CONCOURS PITCH AGRIHACK BURKINA 2018 Objectif global Les objectifs ultimes du concours consistent à développer les services des jeunes start-ups (...)
LES DERIVES ACTUELLES DE LA COOPERATION INTERNATIONALE ET DE L’AIDE AU DEVELOPPEMENT Par Fernand VINCENT, Président de la Fondation de l’Institut (...)
Ce vendredi 27 juillet 2018, Aminata Ouédraogo, étudiante à l’Institut panafricain d’études et de recherche sur les médias, l’information et la (...)
L’Internet est désormais incontournable dans le fonctionnement des institutions. Seulement, sa gouvernance pèche par endroits, du fait des (...)
La Banque mondiale soutient le Programme national d’investissement agricole (PNIA) à travers son volet e-agriculture. Cette agriculture numérique, (...)
Pour Ken Lohento, de la documentation à l’agriculture, il n’y a qu’un pont : les technologies de l’information et de la communication. A 44 ans, il (...)
IDE@L Burkina , c’est le projet Innovation, Développement Agricole et Liens vers marché pour les jeunes au Burkina Faso porté par Yam-Pukri et (...)

Recherche

Nous suivre

Nos dernières actualités sur les réseaux sociaux


S'abonner à la newsletter

Partenaires

Nos thématiques

Mots clés Agriculture

Mots clés Education

Mots clés Gouvernance

Mots clés Innovation

Mots clés Jeunesse et emploi

Mots clés Partenaires

Mots clés Thématique Vidéos

Mots clés TIC