E-Agriculture

Campagne agricole 2014-2015 : Les producteurs du Sud-Ouest s’inquiètent

Outre les problèmes financiers et d’intrants auxquels, les producteurs de la région du sud-ouest sont confrontés cette année, ils subissent également la rareté des pluies et des poches de sécheresses constatés ça et là. Cette situation a contraint de nombreux agriculteurs situés à quelques encablures de la ville de Gaoua à utiliser des pesticides pour ne pas perdre davantage. « Nous avons labouré cette parcelle à trois reprises et semé deux fois, ce qui nous oblige à utiliser les pesticides.

Au bas-fond nous avons fait un champ de maïs de deux hectares, mais là-bas le manque de pluie a tout gâté. Je me demande si on aura à manger cette année », explique Pascal Dah, un agriculteur. Son inquiétude est également partagée par le directeur régional de l’agriculture des ressources hydrauliques, de l’assainissement et de la sécurité alimentaire du sud-ouest. Selon Wendémi Cyprien Tizambo, contrairement aux années antérieures, la situation pluviométrique est difficile.

Certes, la situation est inquiétante mais elle n’est pas encore alarmante. En effet, la campagne s’est installée tardivement. Et, elle connait actuellement une insuffisance et une mauvaise répartition des pluies dans le temps et dans l’espace. Il y a également des séquences de poches de sécheresse souvent prononcées dans certaines provinces. Cette absence de pluie a conduit certains producteurs à reprendre les semis plusieurs fois.

Mais, l’espoir renait avec les pluies enregistrées dans cette dernière décade du mois de juillet. Par ailleurs, M Wendémi Tizambo invite les producteurs à utiliser des semences améliorées à cycle court et la fumure organique. Selon le rapport de la direction régionale de l’agriculture du Sud-ouest sur l’état d’avancement de la campagne agricole 2015-2016, la province du Ioba est mieux arrosée que les trois autres provinces.

Dalou Mathieu Da correspondant régional
Lefaso.net

Dans la même rubrique

Dans d'autres rubriques

CONCOURS PITCH AGRIHACK BURKINA 2018 Objectif global Les objectifs ultimes du concours consistent à développer les services des jeunes start-ups (...)
LES DERIVES ACTUELLES DE LA COOPERATION INTERNATIONALE ET DE L’AIDE AU DEVELOPPEMENT Par Fernand VINCENT, Président de la Fondation de l’Institut (...)
Ce vendredi 27 juillet 2018, Aminata Ouédraogo, étudiante à l’Institut panafricain d’études et de recherche sur les médias, l’information et la (...)
L’Internet est désormais incontournable dans le fonctionnement des institutions. Seulement, sa gouvernance pèche par endroits, du fait des (...)
La Banque mondiale soutient le Programme national d’investissement agricole (PNIA) à travers son volet e-agriculture. Cette agriculture numérique, (...)
Pour Ken Lohento, de la documentation à l’agriculture, il n’y a qu’un pont : les technologies de l’information et de la communication. A 44 ans, il (...)
IDE@L Burkina , c’est le projet Innovation, Développement Agricole et Liens vers marché pour les jeunes au Burkina Faso porté par Yam-Pukri et (...)
Le ministre en charge de l’éducation nationale, Pr Stanislas Ouaro, a officiellement lancé, ce vendredi 30 mars 2018 à Ouagadougou, une plateforme (...)
Au Burkina Faso, l’agriculture constitue l’un des secteurs économiques où plusieurs solutions TIC (Technologies de l’information et de la (...)

Recherche

Nous suivre

Nos dernières actualités sur les réseaux sociaux


S'abonner à la newsletter

Partenaires

Nos thématiques

Mots clés Agriculture

Mots clés Education

Mots clés Gouvernance

Mots clés Innovation

Mots clés Jeunesse et emploi

Mots clés Partenaires

Mots clés Thématique Vidéos

Mots clés TIC