Technologies

Un site web pour accompagner l’action gouvernementale

Le gouvernement du Burkina Faso a désormais un site web. Pour avoir accès à ce site, il suffit de taperwww.gouvernement.gov.bf Le lancement officiel du site s’est effectué, le lundi 8 juin 2009, par le ministre de la Culture, du Tourisme et de la Communication, porte-parole du gouvernement, Filippe Savadogo, en présence du chef du département de la communication du Premier ministère, Cyriaque Paré et des différents directeurs de la communication et de la presse ministérielle. Juste avant la présentation du site, Filippe Savadogo a précisé que ce lundi 8 juin est une journée importante parce que le Burkina Faso, avec le lancement de ce site, est en train d’entrer dans une nouvelle ère : celle de la télématique.

Pour le premier responsable du ministère de la Culture, du Tourisme et de la Communication, il est difficile de cerner l’information lorsqu’on n’a pas sa propre source d’information. C’est pourquoi le gouvernement avait cette volonté de mettre en place un site web de référence pour accompagner l’action gouvernementale. Le site est un support où toutes les informations émanant du gouvernement pourront être consultées. Avec donc le site web du gouvernement, c’est une bataille qui est engagée, selon le ministre Filippe Savadogo, pour en finir avec les sites dépassés. "Nous devons gagner cette bataille ensemble", a-t-il soutenu, car à l’en croire, l’initiative est une initiative collective. Une initiative coïncidant à ses dires, avec la fin de la deuxième année du gouvernement qui entame sa troisième année.

Le chef du département de la communication, Cyriaque Paré, en présentant le site, a dit que c’est la porte d’entrée de l’information et de la communication gouvernementales. L’objectif du site, selon lui, est de mettre à la disposition du public, des informations actualisées. "Il y avait la nécessité de faire participer tous les citoyens à l’action gouvernementale.. ;", a-t-il indiqué.

Dès la page d’accueil, on y trouve des informations actualisées du Premier ministère. Ensuite, il y a une rubrique réservée aux départements ministériels, ceci afin de mettre un peu plus de lumière ce qui se fait dans les différents départements.

Il y a également une partie consacrée à l’action gouvernementale. Le site fait aussi une ouverture sur le monde des affaires. Selon M. Paré, des rubriques ont été créées pour les conseils de ministres, pour publier les communiqués du gouvernement. Il y a aussi une salle de presse où l’on peut trouver les communiqués de presse, une partie vidéo où l’on peut diffuser les points de presse du gouvernement. Des mots-clés permettront d’avoir accès à des documents relatifs à plusieurs domaines comme par exemple la diplomatie.

Le site web du gouvernement n’a pas prévu de forum pour les internautes comme dans les médias, notamment en presse écrite, mais il a été prévu une page où l’on peut écrire au Premier ministre. Selon Cyriaque Paré, un travail est en train d’être fait pour changer la gestion des sites des départements ministériels. Déjà, une liste permet aux directeurs de communication de la presse ministérielle de communiquer des informations entre eux.

Le site web permet désormais, à entendre Cyriaque Paré, à tout citoyen de consulter certains rapports classés dans des tiroirs pour des soi-disant confidentialités alors qu’il n’y a rien de confidentiel. En somme c’est la culture de l’information qui est mise en marche.

Le ministre avant de partir a donné une information qui a réjoui le cœur de plus d’un DCPM. Beaucoup d’entre eux ont perdu, selon le ministre, des avantages qu’ils avaient dans leurs services d’origine. "Nous allons résoudre ce problème...", a dit le ministre. Des propos qui ont été accueillis par un tonnerre d’applaudissements.

Etienne NASSA
paratena@yahoo.fr
source : www.sidwaya.bf

Dans la même rubrique

Dans d'autres rubriques

Avez-vous besoin de savoir comment bien préparer vos terres pour cultiver une certaine plante ? Ou de savoir quelles semences utiliser ? Ou de (...)
Conservations parents professeurs : Les questions que l’on pose à un pauvre enseignant en début de rentrée, monsieur, ma fille, mon fils a eu son (...)
Le pavillon Soleil levant du SIAO abritera du 30 novembre au 2 décembre 2017, la première édition du Salon e-commerce Ouaga. Il sera le premier (...)
Vous recevez souvent des PDF et vous devrez les remplir parfois manuellement, parfois électroniquement. vous faites souvent du copier coller et (...)
L’Université Ouaga 2 a célébré ses meilleurs étudiants au cours d’une cérémonie organisée, ce mardi 3 octobre 2017, en partenariat avec l’ONG sud-coréenne (...)
La seconde édition du challenge Digital Africa vient d’être lancée. Le concours d’innovations qui vise à relever le défi de la transition numérique en (...)
C’est parti pour les COFAN, les Conférences au Faso sur le Numérique. Organisé par le ministère du développement de l’économie numérique et des postes (...)
Le président directeur général de « BAKOU LOGISTICS », Mamadou Banakourou Traoré, vient de lancer une pétition afin que l’Assemblée nationale adopte une (...)
Comme chaque année Yam-Pukri a une fois de plus respecté la tradition en accueillant pendant trois semaines ( 07 au 30 Aout 2017) des jeunes de 12 (...)

Recherche

Nous suivre

Nos dernières actualités sur les réseaux sociaux


S'abonner à la newsletter

Partenaires

Nos thématiques

Mots clés Agriculture

Mots clés Education

Mots clés Gouvernance

Mots clés Innovation

Mots clés Jeunesse et emploi

Mots clés Partenaires

Mots clés Thématique Vidéos

Mots clés TIC