Technologies

TIC en Afrique : Les efforts du Burkina reconnus

Le Burkina Faso a été réélu membre du Conseil d’administration de l’Union Africaine des Télécommunications (UAT). C’était le 17 août 2018 à Nairobi, dans la Capitale kenyane.

La Ministre du Développement de l’Economie Numérique et des Postes, Hadja Ouattara/Sanon, a pris part les 16 et 17 août 2018 à Nairobi au Kenya, à la Conférence des plénipotentiaires de l’Union Africaine des Télécommunications (UAT).

Au cours de ladite rencontre, le Burkina Faso a été réélu membre du Conseil d’administration de l’institution spécialisée des TIC de la Commission de l’Union Africaine.

« La réélection du Burkina Faso est le signe de la confiance dont jouit le Pays des Hommes intègres dans l’environnement international des télécommunications/TIC et la reconnaissance de son engagement en faveur de la mise en œuvre d’une société de l’information inclusive », s’est réjoui le ministère à travers sa Page Facebook.

Cette conférence a également servi de cadre pour la ministre des TIC de promouvoir la candidature au renouvellement du mandat du Burkina Faso au Conseil et celle de Brahima Sanou au poste de Vice-secrétaire général à l’Union Internationale des Télécommunications (UIT).

La Ministre burkinabè a eu plusieurs rencontres bilatérales, entre autres, avec son homologue du pays hôte et avec les chefs de délégation des autres pays membres présents à la conférence.

Pour rappel, le Conseil d’administration de l’UAT siège une fois par an en session ordinaire. Il est composé de 23 Etats membres élus pour quatre ans par la Conférence des plénipotentiaires. Le Conseil d’Administration dont le Burkina Faso est membre depuis sa création en 1999 est l’organe de suivi de la mise en œuvre des décisions et recommandations de la Conférence des plénipotentiaires.

Synthèse de Noufou KINDO

Burkina 24

Dans la même rubrique

Dans d'autres rubriques

« Innovation numérique pour la transformation structurelle de l’économie et de la société », tel est le thème de la 14ème édition de la Semaine Nationale (...)
La numérisation de la chaîne de valeur a transformé les transactions commerciales dans le secteur de l’agriculture. Les codes-barres avaient été une (...)
Comme solution technologique au terrorisme et au grand banditisme, Brice Clovis Kaboré, ingénieur burkinabè résidant au Canada, et d’autres (...)
LES DERIVES ACTUELLES DE LA COOPERATION INTERNATIONALE ET DE L’AIDE AU DEVELOPPEMENT Par Fernand VINCENT, Président de la Fondation de l’Institut (...)
Ce vendredi 27 juillet 2018, Aminata Ouédraogo, étudiante à l’Institut panafricain d’études et de recherche sur les médias, l’information et la (...)
L’Internet est désormais incontournable dans le fonctionnement des institutions. Seulement, sa gouvernance pèche par endroits, du fait des (...)
La Banque mondiale soutient le Programme national d’investissement agricole (PNIA) à travers son volet e-agriculture. Cette agriculture numérique, (...)
Pour Ken Lohento, de la documentation à l’agriculture, il n’y a qu’un pont : les technologies de l’information et de la communication. A 44 ans, il (...)
IDE@L Burkina , c’est le projet Innovation, Développement Agricole et Liens vers marché pour les jeunes au Burkina Faso porté par Yam-Pukri et (...)

Recherche

Nous suivre

Nos dernières actualités sur les réseaux sociaux


S'abonner à la newsletter

Partenaires

Nos thématiques

Mots clés Agriculture

Mots clés Education

Mots clés Gouvernance

Mots clés Innovation

Mots clés Jeunesse et emploi

Mots clés Partenaires

Mots clés Thématique Vidéos

Mots clés TIC