Technologies

Le Burkina Faso a un taux de préscolarisation de 1,45%

Dans son rapport 2007 sur l’Education pour tous (EPT), l’UNESCO a rappelé aux pays du monde entier, particulièrement ceux de l’Afrique sub saharienne leur engagement en faveur de la petite enfance. Le développement et l’amélioration de l’éducation de la petite enfance, notamment les plus vulnérables et défavorisés constituent en effet, l’objectif I de l’Education pour tous (EPT) lancée en 2000 et qui a requis l’engagement de la communauté internationale. Neuf ans avant l’échéance (2015) où ces objectifs devraient être atteints, le Burkina Faso a un taux de préscolarisation de 1,45%.



Question de culture ou problème économique ? Les chiffrent montrent que la plupart des enfants commencent leur cycle à partir de sept ans, directement au CP1. Or, des études ont démontré l’importance de l’éducation préscolaire, étape qui permet d’établir les fondements de l’éducation. Toutes les sociétés disposent, certes, de leurs propres systèmes de protection et d’éducation des jeunes enfants ; mais le préscolaire s’impose aujourd’hui au monde moderne, avec l’urbanisation et le désir des femmes de jouir de leur droit au travail. Dans les sociétés traditionnelles, l’incitation des femmes à entreprendre des activités rémunératrices de revenus, leur impose de trouver un abri pour les enfants.

En tout état de cause, que ce soit en milieu urbain ou rural, même si les parents ne sont pas convaincus du bien-fondé de ces écoles, ils ont au moins un lieu sûr pour déposer les petits et vaquer à leurs occupations. Depuis quelques années, plusieurs villages disposent de leur « bissongo » à cet effet. Mais aujourd’hui, la restructuration en vue d’une normalisation de ces « bissongo » s’impose.

Le Burkina Faso a adopté courant décembre 2007, la stratégie nationale de développement intégré de la petite enfance pour rendre justice à ces 29% de la population. Le ministère de l’Action sociale et de la Solidarité nationale réfléchit en ce moment, sur la mobilisation des ressources pour le financement du volet éducation de ce programme, en vue de multiplier les centres d’accueil et doter les 8000 villages du Burkina de cette infrastructure. 80 milliards y sont nécessaires et les grands défenseurs des droits des enfants devraient trouver là, une belle opportunité d’exprimer leur engagement en faveur des jeunes enfants. L’Etat également doit être plus regardant sur ce volet, désormais intégré dans l’éducation de base, dans le cadre de la réforme du système éducatif.

Assétou BADOH
Sidwaya

Dans la même rubrique

Dans d'autres rubriques

L’Université Ouaga 2 a célébré ses meilleurs étudiants au cours d’une cérémonie organisée, ce mardi 3 octobre 2017, en partenariat avec l’ONG sud-coréenne (...)
La seconde édition du challenge Digital Africa vient d’être lancée. Le concours d’innovations qui vise à relever le défi de la transition numérique en (...)
C’est parti pour les COFAN, les Conférences au Faso sur le Numérique. Organisé par le ministère du développement de l’économie numérique et des postes (...)
Le président directeur général de « BAKOU LOGISTICS », Mamadou Banakourou Traoré, vient de lancer une pétition afin que l’Assemblée nationale adopte une (...)
Comme chaque année Yam-Pukri a une fois de plus respecté la tradition en accueillant pendant trois semaines ( 07 au 30 Aout 2017) des jeunes de 12 (...)
En tant que blogueur, j’ai été interpellé en off sur certains sujets. On me demande mon avis sur certaines choses dont la question du FCFA. Je ne (...)
Une unité centrale avec une carte Ncomputing, 6 écrans, des claviers et souris, tel est le lot de matériels que Yam Pukri a remis à l’association (...)
Un groupe de jeunes conduit par Wendpanga Roger Zoundi, un Ingénieur des données en formation, s’est formalisé en association avec Conseil (...)
L’analyse de la situation alimentaire de l’Afrique fait ressortir un état paradoxal. Malgré les immenses potentialités dont dispose le continent (...)

Recherche

Nous suivre

Nos dernières actualités sur les réseaux sociaux


S'abonner à la newsletter

Partenaires

Nos thématiques

Mots clés Agriculture

Mots clés Education

Mots clés Gouvernance

Mots clés Innovation

Mots clés Jeunesse et emploi

Mots clés Partenaires

Mots clés Thématique Vidéos

Mots clés TIC