E-éducation

Reduction de la fracture numérique en milieu scolaire : Un partenariat pour repandre l’outil informatique

Une convention de partenariat entre le ministère des Enseignements secondaire, supérieur et de la Recherche scientifique (MESSRS) et une maison basée à Lomé au Togo a été signée, le jeudi 11 mars 2010, à Ouagadougou. Cette convention vise à fournir à des prix concessionnels des micro-ordinateurs portables neufs aux acteurs du système éducatif de notre pays.

"Je remercie le consortium Monomotapa pour cette signature qui vise à réduire sensiblement la fracture numérique, car l’outil informatique est essentiel et indispensable pour tout acteur qui veut évoluer avec son temps". Tels sont les propos du Pr Joseph Paré, ministre des Enseignements secondaire, supérieur et de la Recherche scientifique, après la signature de la convention.

Signature de protocole entre le Représentant du consortium Monomotapa avec le Ministre Paré

En effet, cette maison basée à Lomé au Togo fournira des micro-ordinateurs à des coûts réduits allant de 180 000 F à 250 000 F CFA TTC avec une garantie de remplacement d’un an. Par ailleurs, selon le représentant du consortium Monomotapa Home et Business services technology, M. Félix Yé, une discussion est en cours avec les téléphonies mobiles de la place pour permettre aux acquéreurs d’accéder à Internet partout où ils seront. Pour lui, cette offre est loin d’être à but commercial.

"Notre objectif c’est de faire en sorte que l’outil informatique soit le plus répandu possible comme le téléphone portable actuellement". M. Yé a continué en notant que l’ignorance dans le domaine informatique est presque de l’analphabétisme. "Si vous ne pouvez pas faire de l’ordinateur, vous ne pouvez pas compétir.

Il est donc urgent de vulgariser cet outil", a -t-il indiqué. Dans un village planétaire comme ce monde, l’accessibilité de l’outil informatique s’avère donc nécessaire et même indispensable pour un développement humain pour une émergence économique conséquente.

Wendyam Valentin COMPAORE

valentin.compaore@yahoo.fr

http://www.sidwaya.bf/spip.php?article3145

Dans la même rubrique

Dans d'autres rubriques

La seconde édition du challenge Digital Africa vient d’être lancée. Le concours d’innovations qui vise à relever le défi de la transition numérique en (...)
C’est parti pour les COFAN, les Conférences au Faso sur le Numérique. Organisé par le ministère du développement de l’économie numérique et des postes (...)
Le président directeur général de « BAKOU LOGISTICS », Mamadou Banakourou Traoré, vient de lancer une pétition afin que l’Assemblée nationale adopte une (...)
Comme chaque année Yam-Pukri a une fois de plus respecté la tradition en accueillant pendant trois semaines ( 07 au 30 Aout 2017) des jeunes de 12 (...)
En tant que blogueur, j’ai été interpellé en off sur certains sujets. On me demande mon avis sur certaines choses dont la question du FCFA. Je ne (...)
Après l’ordinateur calebasse, les tapis de souris en cuir Burkinabè, les sacs d’ordinateurs en cuirs et en tissu Bogolan, la cellule technique et (...)
Une unité centrale avec une carte Ncomputing, 6 écrans, des claviers et souris, tel est le lot de matériels que Yam Pukri a remis à l’association (...)
Un groupe de jeunes conduit par Wendpanga Roger Zoundi, un Ingénieur des données en formation, s’est formalisé en association avec Conseil (...)
L’analyse de la situation alimentaire de l’Afrique fait ressortir un état paradoxal. Malgré les immenses potentialités dont dispose le continent (...)

Recherche

Nous suivre

Nos dernières actualités sur les réseaux sociaux


S'abonner à la newsletter

Partenaires

Nos thématiques

Mots clés Agriculture

Mots clés Education

Mots clés Gouvernance

Mots clés Innovation

Mots clés Jeunesse et emploi

Mots clés Partenaires

Mots clés Thématique Vidéos

Mots clés TIC