E-gouvernance

Economie numérique : Bientôt un salon sur le commerce électronique

Le pavillon Soleil levant du SIAO abritera du 30 novembre au 2 décembre 2017, la première édition du Salon e-commerce Ouaga. Il sera le premier salon régional sur le commerce électronique en Afrique de l’Ouest. L’information a été le jeudi 9 novembre 2017 au cours d’une conférence de presse.

« Etat des lieux du e-commerce et sécurisation des échanges électroniques au Burkina Faso », c’est sous ce thème que se tiendra le premier salon régional sur le commerce électronique. Un salon organisé par le Forum africain sur la gouvernance de l’internet et Digital Challenge Services, une entreprise spécialisée dans les services du commerce électronique. Il réunira au pavillon Soleil levant du SIAO, les six secteurs qui constituent le e-commerce, que sont les technologies e-commerce, les services e-commerce, l’optimisation e-commerce, le M-commerce, le transit-logistique et transports et les postes-livraison expresse.

Il est attendu une soixantaine d’exposants, des personnes souhaitant développer ou optimiser un site de vente en ligne, les e-marchands qui souhaitent développer ou optimiser des points de vente physiques, ainsi que les décideurs à la recherche de produits et services pour accroître la productivité, réduire les coûts, attirer plus de clients ou améliorer l’expérience client de leurs entreprises. Il est aussi attendu 1200 visiteurs professionnels et quatre pays invités que sont la France, la Côte d’Ivoire, le Congo Brazzaville et le Mali. Pour cette première édition, l’experte invitée d’honneur est Edith Yah Brou, bloggeuse ivoirienne considérée comme l’une des figures les plus importantes de la sphère technologique de son pays.

Durant 72 heures, les participants vont réfléchir sur les enjeux et les opportunités du e-commerce à travers des conférences thématiques, des panels et des ateliers-solutions, mais aussi des rencontres B2B. Il est également prévu la réalisation d’un annuaire électronique et papier des acteurs du e-commerce selon leurs secteurs d’activité et une soirée de clôture avec la cérémonie des e-commerce Awards.

Selon Salomon Anselme Mano, directeur d’e-commerce Ouaga, le salon a pour objectif de créer un cadre de rencontres professionnelles entre entreprises des différents secteurs de l’économie numérique et d’échanges public/privé, de regrouper des experts sur des thématiques importantes de l’économie numérique, d’accélérer l’usage des portemonnaies électroniques, les paiements de factures, ainsi que de marchandises et l’adoption de ces solutions par le secteur informel. En effet, explique-t-il « Le commerce traditionnel va mourir de sa belle mort. Les modes de consommation changent de façon irrévocable, plus vite que prévu. Et e-commerce Ouaga est une opportunité pour l’Afrique et en particulier pour le Burkina, de pouvoir entrer dans cette nouvelle ère de consommation en adoptant des produits et des services, des technologies qui sont propres à nos réalités. »

Selon les organisateurs, le Salon e-commerce Ouaga a la caution morale des autorités. Le salon est en effet placé sous le haut patronage du ministre du développement de l’économie numérique et des postes et sous le patronage du ministère du commerce, de l’industrie et de l’artisanat. Mais aussi sous le parrainage du président de l’ARCEP et de Younoussa Sanfo, expert en cyber sécurité.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Dans la même rubrique

Dans d'autres rubriques

CONCOURS PITCH AGRIHACK BURKINA 2018 Objectif global Les objectifs ultimes du concours consistent à développer les services des jeunes start-ups (...)
LES DERIVES ACTUELLES DE LA COOPERATION INTERNATIONALE ET DE L’AIDE AU DEVELOPPEMENT Par Fernand VINCENT, Président de la Fondation de l’Institut (...)
Ce vendredi 27 juillet 2018, Aminata Ouédraogo, étudiante à l’Institut panafricain d’études et de recherche sur les médias, l’information et la (...)
La Banque mondiale soutient le Programme national d’investissement agricole (PNIA) à travers son volet e-agriculture. Cette agriculture numérique, (...)
Pour Ken Lohento, de la documentation à l’agriculture, il n’y a qu’un pont : les technologies de l’information et de la communication. A 44 ans, il (...)
IDE@L Burkina , c’est le projet Innovation, Développement Agricole et Liens vers marché pour les jeunes au Burkina Faso porté par Yam-Pukri et (...)
Le ministre en charge de l’éducation nationale, Pr Stanislas Ouaro, a officiellement lancé, ce vendredi 30 mars 2018 à Ouagadougou, une plateforme (...)
Au Burkina Faso, l’agriculture constitue l’un des secteurs économiques où plusieurs solutions TIC (Technologies de l’information et de la (...)
L’actualité technologique au Burkina Faso en 2017 a été marquée par plusieurs activités TIC, innovations et mises au point d’applications et (...)

Recherche

Nous suivre

Nos dernières actualités sur les réseaux sociaux


S'abonner à la newsletter

Partenaires

Nos thématiques

Mots clés Agriculture

Mots clés Education

Mots clés Gouvernance

Mots clés Innovation

Mots clés Jeunesse et emploi

Mots clés Partenaires

Mots clés Thématique Vidéos

Mots clés TIC