E-gouvernance

Développement numérique : Le Mali se prépare activement

Développement numérique : Le Mali se prépare activement.

A l’initiative du département de l’Economie numérique de l’Information et de la Communication, un atelier national de validation du document de stratégie de développement numérique dénommé « Mali numérique 2020 » s’est tenu les 27 et 28 novembre au Centre international de conférence de Bamako (CICB). Objectif : assainir, redresser et développer le secteur des Nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) au Mali et cela dans une vision clairement définie.

La cérémonie d’ouverture de cet important atelier a été présidée, jeudi dernier, par le Premier ministre, Moussa Mara lequel a rappelé la place incontournable des NTIC dans le développement d’un pays.

Rappelons que ces dernières années, le secteur des NTIC a connu en Afrique une profonde mutation, mais aussi des bouleversements sans précédent.

Au Mali, le secteur se caractérise par une inorganisation doublée d’une ouverture incontrôlée. Toute chose qui l’a plongé dans un désordre indescriptible propice à toute les pratiques frauduleuses.

C’est pour trouver rapidement des réponses adéquates à cette situation que le département a initié cet atelier pour valider le document stratégique de développement de l’économique numérique. Un document qui a été élaboré par des cadres maliens réputés dans le domaine des NTIC.

A l’issue de deux jours de travaux intenses, les participants ont attentivement analysé ce document qui comprend six axes stratégiques. Aussi une soixantaine de recommandations ont été formulées.

Les recommandations concernent entre autres : l’état des lieux du secteur au Mali, le recensement de tous les acteurs intervenants dans le secteur, l’inventaire et la révision des textes régissant le secteur, la mise en place d’une structure de gestion et des règles de fonctionnement du fonds d’accès universel (FAU), la création d’un fonds de financement des PMI-PME, et le redressement de la Poste. S’y ajoutent la baisse des tarifs et mise en cohérence des structures tarifaires des services de téléphonie mobile GSM, l’organisation annuelle d’une journée nationale de l’économie numérique, l’organisation d’un forum national NTIC-Mali pour exposer la vision et les orientations envisagées par l’Etat, etc.

Le ministre de l’Economie numérique, de l’Information et de la Communication, Mahamadou Camara, a remercié les participants pour la qualité du travail accompli au cours de cet atelier.

Toutes les recommandations (une soixantaine), dit-il, sont toutes pertinentes. Mais il a souligné que le plus difficile reste leur exécution qui demande l’implication de tous les acteurs. Il a rassuré que son département mettra immédiatement en œuvre les recommandations urgentes.

Notons que cet atelier a été marqué par des présentations sur des projets très importants qui sont considérés comme des prouesses maliennes dans le domaine des NTIC. Il s’agit du lancement très prochain du réseau social malien, des ordinateurs made in Mali et du lancement à Bamako avant 2015 d’une autre société de distribution d’images télévisuelles (TNT-SAT) qui couvrira l’ensemble des pays de la sous-région ouest- africaine.

Source Journal l’ Indépendant ( Maliweb.net)

Dans la même rubrique

Dans d'autres rubriques

L’Université Ouaga 2 a célébré ses meilleurs étudiants au cours d’une cérémonie organisée, ce mardi 3 octobre 2017, en partenariat avec l’ONG sud-coréenne (...)
Comme chaque année Yam-Pukri a une fois de plus respecté la tradition en accueillant pendant trois semaines ( 07 au 30 Aout 2017) des jeunes de 12 (...)
En tant que blogueur, j’ai été interpellé en off sur certains sujets. On me demande mon avis sur certaines choses dont la question du FCFA. Je ne (...)
Après l’ordinateur calebasse, les tapis de souris en cuir Burkinabè, les sacs d’ordinateurs en cuirs et en tissu Bogolan, la cellule technique et (...)
Une unité centrale avec une carte Ncomputing, 6 écrans, des claviers et souris, tel est le lot de matériels que Yam Pukri a remis à l’association (...)
Un groupe de jeunes conduit par Wendpanga Roger Zoundi, un Ingénieur des données en formation, s’est formalisé en association avec Conseil (...)
L’analyse de la situation alimentaire de l’Afrique fait ressortir un état paradoxal. Malgré les immenses potentialités dont dispose le continent (...)
Entreprendre dans une start up, c’est entreprendre dans une entreprise innovante et audacieuse où le risque est très élevé mais, où le start uppeur (...)
Sécurité alimentaire, respect de l’environnement, gestion des risques sanitaires, amélioration des conditions de vie des agriculteurs et accès aux (...)

Recherche

Nous suivre

Nos dernières actualités sur les réseaux sociaux


S'abonner à la newsletter

Partenaires

Nos thématiques

Mots clés Agriculture

Mots clés Education

Mots clés Gouvernance

Mots clés Innovation

Mots clés Jeunesse et emploi

Mots clés Partenaires

Mots clés Thématique Vidéos

Mots clés TIC