Accueil > Groupe Gouvernance > Les réseaux sociaux : Quels enjeux pour la Jeunesse Burkinabè

Les réseaux sociaux : Quels enjeux pour la Jeunesse Burkinabè

“Jeunesse et réseaux sociaux : Dangers et opportunités” est le thème qui a fait l’objet d’une conférence au Lycée Nelson Mandela de Ouagadougou dans l’après midi du jeudi 10 mai 2012. Ce thème de débat est une initiative du groupe TicEduc du réseau Burkina-ntic.
Ce projet qui bénéficie du soutien financier de l’Institut International de la Communication pour le Développement (IICD), vise tous les lycées de la ville de Ouagadougou qui répondront “oui” à leur lettre.

JPEG - 27.9 ko
Une vue de l’auditoire attentif


C’est dans cette optique que les élèves du Lycée Nelson Mandela ont été les troisièmes à bénéficier de cette opportunité d’échange après ceux du Lycée Technique Amicar Cabral (LTAC) et du Lycée Bogodogo de Ouagadougou.
Les réseaux sociaux (facebook, twitter, linked etc.), plateformes de rencontres et partages numéro1 intéressent les utilisateurs de tout âge originaires des quatre points du monde. Pourtant, ils représentent un couteau à double tranchant qui bien utilisés, vous procure satisfaction sociale. Cependant, mal utilisés, ils ne peuvent que vous apporter des ennuis.
Étant donné que les jeunes sont les plus vulnérables, cette initiative a pour objectif de les avertir des risques qu’ils peuvent y rencontrer “ nous savons qu’ils utilisent beaucoup les réseaux sociaux et en tant que des personnes aguerries, à défaut de les former, nous sommes obligés de les informer et les sensibiliser sur les dangers et opportunités qui y existent” a expliqué M. Christophe HIEN, le Conférencier, Chargée à l’information du groupe TicEduc.

JPEG - 25.5 ko
M. Christophe HIEN, pendant sa présentation
JPEG - 32.7 ko
M. Oumarou SAWADOGO, enseignant au Nelson


Pour M. Oumarou SAWADOGO, enseignent de français au Lycée Nelson et membre actif du groupe, c’est une obligation morale, pour eux éducateurs, d’apporter une sorte de protection à leurs élèves “ Aujourd’hui, ce que nous remarquons dans les cybers est que ce sont les jeunes qui par manque de formation se lancent sur n’importe quel site surtout pornographique ” a-t-il souligné.
Ainsi, le conférencier s’est d’abord appesantit sur les avantages des réseaux sociaux qui sont entre autres : l’accessibilité à des cours scolaires vidéos sur Youtube, la promotion des langues locales à travers des écrits et vidéos qui peuvent y être publiés, le développement de son relationnel et la vente des compétences. Il a également évoqué les dangers à travers les actions pouvant faire l’objet de poursuites judiciaires, les risques d’harcèlements et les conséquences sanitaires en cas d’utilisation abusive. Il a conclu en prodiguant des conseils d’usage à son public pour un meilleur profit de ces réseaux.
Les élèves après réception des réponses à leurs questions d’éclaircissements, ont exprimé leurs sentiments de satisfaction. Pour le genre féminin, le conseil le plus retenu est celui de la méfiance des inconnus sur internet “ Ce que j’ai appris m’aidera dans la vie que je vais mener plutard. Je vais désormais faire attention aux garçons que je rencontrerai sur les réseaux sociaux ” nous a confier Mlle Lacken TASSEMBEDO, élève au Lycée Nelson.

JPEG - 31.3 ko
Mlle Lacken TASSEMBEDO, élève au Nelson


Celle belle initiative continuera jusqu’à la fin de l’année scolaire 2012 et pourrait s’étendre jusqu’à la rentrée scolaire 2012-2013 selon le déroulement des choses.
Rendez-vous est donc pris pour le jeudi 17 Mai 2012 au Lycée technique national El-Hadj-Aboubacar-Sangoulé- Lamizana et le 24 Mai 2012 au Lycée Philippe Zinda KABORE.

ILBOUDO Wendemi Pascaline
Yam Pukri / Burkina-ntic

Bookmark and Share


Rejoignez-nous sur   
facebook Burkina NTIC   twitter Burkina NTIC    Réseau social ning Burkina NTIC
Agenda des activités
Module 1 Formations Gestion de projets assistés par l’ordinateur Session 1.1- Entreprenariat avec les logiciels libres : de l’idée à (...)
 
Module 1 Formations Gestion de projets assistés par l’ordinateur Session 1.1- Entreprenariat avec les logiciels libres : de l’idée à (...)
 
wagues

C4C est une coalition d’ONG neerlandaise qui travaille dans le domaine de la Communication pour le changement dans plusieurs pays. cette vidéo montre une activitié d’apprentissage au Burkina avec ses partenaires.

Lettre d'information