Innovations

Les femmes rurales leaders s’engagent dans le web participatif

« Je suis Agnegue Mawuse Enyo, du Benin. La formation en nouvelles technologies de l’information et de la communication, que j’ai reçu à Ouagadougou durant deux semaines m’a beaucoup édifié. J’ai assimilé l’ouverture, l’accès, l’envoie d’un courrier électronique, la différence entre mail et site web. J’ai apprécié l’enthousiasme des participants novices que nous étions, et voulant tout savoir en même temps. Je repars toute contente du peu que j’ai assimilé. Désormais, je me donnerais plus de temps à communiquer avec les autres pour un partage plus large et utile. » Tels sont entre autres les mots plein d’enthousiasme, que l’on peut lire parmis les messages d’évaluation de la fin de la formation.

Pendant 10 jours, du 27 avril au 08 mai 2009, 26 femmes rurales de l’Afrique de l’Ouest et du Tchad réunies autour de leur structure l’Union des Femmes Rurales d’Afrique de l’Ouest et du Tchad (UFROAT) se sont retrouvées au Burkina faso pour une formation en web 2.0. La formation financé par le CTA (centre technique agricole) a été assuré par le centre de formation en informatique Yam Pukri.

Elle s’inscrit dans le cadre du programme d’appui à la mise en réseau électronique et à la collaboration à distance des UFROAT pays initiée par le RESACIFROAT ( Réseau d’appui à la citoyenneté des Femmes Rurales d’Afrique de l’Ouest et du Tchad ).

Cette première formation sous régionale sur les outils du web2.0, pour le partage a visiblement comblé l’attente des initiateurs et des bénéficiaires, au regard de leur engouement et leur investissement dans l’apprentissage. Selon Valerie Sorho, de la Côte d’ivoire, grâce à la formation, elle sera désormais en lien avec les UFROAT des autres pays et pourra affiner la stratégie de fonctionnement de leur union à partir des expériences qu’elles partageront via le web. « Avec le blog, je suis convaincue qu’il y aura une meilleur visibilité de l’ UFROAT Côte d’Ivoire, à travers le monde, Toute chose, qui nous donnera plus de crédibilité aussi » lance t’elle fièrement.

Ces outils du web 2.0 donnent la possibilité à ces femmes leaders qui sont impliquées à divers niveaux dans le développement local d’échanger et de partager leurs expériences les unes avec les autres.
Commencer timidement avec les outils de traitement de textes, de photos et de maintenance de base, les femmes rurales ont pris la vitesse croisière avec les séances sur la création des mails, la création et la gestion des blog, l’utilisation du tchat , de skype, des listes de discussions ...

Au delà, du renforcement de leurs capacités techniques, l’équipe de formation a partagé son expérience pratique en matière de partage d’information et d’expérience via le web. Les femmes rurales ont donc pu découvrir les opportunités et les bénéfices, qu’elles pourront tirer de l’usage des outils du Web 2.0 et réfléchir sur comment le web participatif pourrait contribuer au développement des communautés rurales. Car derrière, ces femmes engagées, pour la cause des femmes rurales de leur pays, se trouvent des milliers de femmes en quête de mieux être.

L’UFROAT, qui se veut être, un cadre fédérateur des femmes rurales d’Afrique de l’Ouest et du Tchad est convaincue, que la convergence des énergies au niveau de ces démembrements, pourrait s’améliorer avec un usage efficace de ces outils . Dgroups, skype, tchat et blogs ont été les principaux ingrédients remis aux femmes afin qu’elles concoctent, ensemble les meilleurs stratégie d’amélioration de leur situation.
Les participants sont venus de 7 pays : le Benin, le Burkina, la Cote d’Ivoire, le Mali , le Niger, le Togo et le Tchad . L’UFROAT projette de devenir un outil de dialogue, de négociation et de proposition avec lequel les autres acteurs du développement devront compter. Raison pour laquelle, les formateurs, ont invité ces femmes à utiliser le portail faso-dev pour se promouvoir et promouvoir leur initiative.

Roukiattou Ouédraogo, faso-dev.net

Dans la même rubrique

Dans d'autres rubriques

« L’université virtuelle va lancer ses premières offres de formation à la rentrée 2020/2021 » foi de son chargé de mission. Professeur titulaire en (...)
Le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, Alkassoum Maïga a procédé à la remise officielle (...)
Krita est l’une des références en matière de logiciel libre de dessin sous Windows. Il est complet, performant et simple à prendre en main. Un (...)
Les smartphones sont devenus des ordinateurs de poche et le grand problème que nous rencontrons est la saturation de l’espace de stockage ainsi que (...)
LISTE DES FORMATIONS 2020 de l’IPD-AOS en collaboration avec la Graduate Institute de Genève et Yam Pukri Formations longues ( Licence Master) (...)
INSTITUT DE FORMATION OUVERTE A DISTANCE IFOAD Ouaga II Université Ouaga II 12 BP 417 Ouagadougou 12 BURKINA FASO Téléphone : +226 25 36 99 60 (...)
INSTITUT UNIVERSITAIRE DE FORMATIONS INITIALE ET CONTINUE IUFFIC CONTACTS : 12 BP 417 Ouaga 12 Tél. Présidence Ouaga II : 25 36 99 60 Tél. IUFIC (...)
Communiqué de presse La 4ème édition du Salon International des Professionnels de l’Economie Numérique (SIPEN) aura lieu les 16 & 17 Avril à (...)

Recherche

Nous suivre

Nos dernières actualités sur les réseaux sociaux


S'abonner à la newsletter

Nos thématiques

Mots clés Agriculture

Mots clés Education

Mots clés Gouvernance

Mots clés Innovation

Mots clés Jeunesse et emploi

Mots clés Partenaires

Mots clés Thématique Vidéos

Mots clés TIC