Country Gateway

Le comité de pilotage du projet Agripol présente les résultats de l’étude sur les usages des TIC dans les Organisations Paysannes au Burkina Faso

Le comité de pilotage du projet Agripol présente les résultats de l’étude sur les usages des TIC dans les Organisations Paysannes au Burkina Faso

Le samedi 6 Décembre , la salle de conférence de l’ Association Yam- Pukri a abrité l’atelier de restitution des travaux d’ enquêtes sur l’ usage des TIC dans les organisations paysannes au Burkina Faso. Les paysans et les partenaires sont venus se mettre au parfum des TIC en milieu rural.

En rappel, le projet @gricol que dirige Yam Pukri avec la collaboration technique et financière du CTA vise à améliorer le suivi et la mise en œuvre des politiques agricoles en utilisant le potentiel des TIC au Burkina Faso.
Le monde rural a commencé à utiliser les T I C, et un bon usage des TIC par ces derniers peut impacter sur le développement agricole et par ricochet du pays a fait comprendre le Dr Ouédraogo, membre du comité de pilotage du projet @gripol. L’objectif de l’enquête selon ce dernier est de recueillir des données sur l’ état actuel des TIC dans les organisations paysannes au Burkina Faso afin d’ améliorer la mise en œuvre des politiques agricoles grâce à une interpellation citoyenne par le biais des TIC.

Pour ce faire, trente trois (33) Organisations Paysannes ont été enquêtées. L’étude s’est déroulée de la manière suivante : collecte des données en utilisant le système de collecte mobile avec KOBO Collect, traitement des données et analyse des données. L’ enquête a révélé que la moitié des organisations paysannes a été impliquée plus ou moins à des projets TIC La plupart a participé au projet TIC et monde rural de l’ IICD depuis 2003.Il ressort de ces enquêtes également que les OP utilisent les logiciels de bureautique ( 27sur 33) , l’internet( 25 sur 33) ,les logiciels de base de données( 13sur33) et les logiciels de gestion(10 sur33). Un autre point qui ressort de ces enquêtes est que les nouvelles formations désirées par les OP sont les WEB2.0 suivies des logiciels de base de données et de bureautique.

Certains OP ont des inquiétudes quant à l’usage des réseaux sociaux. Ils pensent que ces plateformes créent plus de problèmes que de solutions et surtout, ne voient que les usages ludiques des réseaux sociaux. Avec des explications, certains ont été convaincu du bien des réseaux sociaux, mais, les formations prévues dans le projet vont renforcer ce sentiment.

Pour ce qui est de l’impact de l’Internet sur les OP, on constate qu’au-delà de la simple messagerie électronique, il existe également l’acquisition de nouvelles connaissances, des informations sur la commercialisation et les appels à projets. Après la présentation des résultats des enquêtes, les participants ont posé des questions d’éclaircissement et fait des recommandations pour améliorer l’étude et le projet de portail agricole.

Les participants ont positivement accueilli l’idée de la plateforme web et souhaitent que cette dernière voit le jour le plus vite possible. En effet, plusieurs organisations agricoles qui ont des sites web n’arrivent pas à les gérer et parfois, le site disparait avec toute l’information qui y était postée.

Cet atelier de restitution a été enrichi par des présentations de logiciels destinés à la gestion du monde agricole. Des films sur la problématique de plaidoyer contre les OGM (espace ‘interpellation citoyenne au Mali) et- des films du réseau Burkina ntic ont été présentés.

Une présentation du nano ordinateur Raspberry qui est un ordinateur à cout très réduit mais performant et pratique pour le monde rural a été réalisée également.
Monsieur Hien Magloire n’a pas manqué d’indiquer que cet atelier vient a point nommé car il a pu découvrir des outils comme le logiciel de gestion des coopératives dont son organisation, la Table Filière Karité a besoin dans le cadre du son projet SICFKB.

On retient que le projet @gripol a atteint ses objectifs pour cette première phase de sa démarche. Les OP sont persuadées désormais que la plateforme web va les aider à mieux regrouper les outils de plaidoyer, les fiches techniques agricoles ainsi que la base de données des organisations sur le net qui sera une première.
Vivement que le portail voit le jour en début 2015.

Pour en savoir davantage,
http://www.burkina-ntic.net/+Projet-agripol-Yam-Pukri-demarre-12+.html
http://www.cta.int/fr/article/2014-08-25/appel-a-propositions-sur-lle-developpement-de-modeles-de-fourniture-viable-de-tic-pour-lragriculture-dans-les-pays-acp-r.html

Pelagie Sandwidi
Stagiaire en communication
Yam Pukri/Burkina ntic



Les plus récents de cette thématique