Agenda

19 au 21 décembre 2006, II édition du forum national des jeunes.

Du 19 au 21 décembre 2006, se tient à Ouagadougou la deuxième édition du forum national des jeunes. Placé sous le haut patronage du chef de l’Etat, ce rendez-vous donne l’occasion au ministère de la Jeunesse et de l’Emploi, organisateur de la rencontre, de former de futurs leaders responsables pour une promotion sociale.

Dans le but de permettre aux jeunes d’être mieux impliqués dans le processus de développement, Blaise Compaoré les avait rencontrés en 2005 pour échanger avec eux sur leurs préoccupations. Le deuxième forum, qui se veut ambitieux, intègre, selon le directeur général des stratégies éducatives des jeunes, des activités novatrices dont la formation des leaders d’associations en leadership et en management.
Une centaine de jeunes du Burkina Faso est concernée par ce regroupement, qui leur permettra d’être mieux outillés pour conduire avec efficacité leurs organisations et capables de mieux entreprendre.

Pour Justin Koutaba, ministre en charge de la Jeunesse, celle-ci est un maillon principal du développement du Burkina Faso. C’est pour cette raison qu’elle mérite la confiance du gouvernement. Les jeunes, il les a incités à plus d’engagement en tant que futurs dirigeants devant se forger dans l’idéal de la défense des intérêts supérieurs de la société. Ils doivent éviter d’être des leaders amateurs et approximatifs pour le Burkina de demain et c’est en cela que la formation qui leur est dispensée doit tenir toutes ses promesses. Le président du Faso, dans son programme politique, met l’accent sur la participation consciente de la jeunesse burkinabè à la construction d’une nation prospère, d’où la nécessité de préparer des dirigeants responsables.

Les objectifs stratégiques de la formation sont de renforcer les compétences des jeunes en matière de conduite de groupe, de leur permettre d’avoir des expériences de personnes de référence dans le domaine du leadership et du management, d’acquérir des connaissances en matière de santé de la reproduction et de développer des compétences pour se protéger.

Le cadre du deuxième forum national des jeunes, a soutenu le ministre Koutaba, doit être un cadre d’apprentissage de la solidarité, de la collaboration et de la tolérance, gages de lendemains qui chantent.

Le programme du deuxième forum prévoit plusieurs manifestations dont une rencontre des jeunes avec le président du Faso sur le site du SIAO.

D. Evariste O.

Sources L’observateur

Dans la même rubrique

logo
logo
logo
logo
logo
logo
logo

Dans d'autres rubriques

« L’université virtuelle va lancer ses premières offres de formation à la rentrée 2020/2021 » foi de son chargé de mission. Professeur titulaire en (...)
Le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, Alkassoum Maïga a procédé à la remise officielle (...)
Krita est l’une des références en matière de logiciel libre de dessin sous Windows. Il est complet, performant et simple à prendre en main. Un (...)
Les smartphones sont devenus des ordinateurs de poche et le grand problème que nous rencontrons est la saturation de l’espace de stockage ainsi que (...)
Le samedi 18 avril, de jeunes développeurs burkinabè ont présenté au Ministre de l’économie numérique une solution numérique qui rentre dans le cadre de (...)
Le Dr Serges DIAGBOUGA, président de la commission ad’ hoc du COVID-19, mis en place par le Haut conseil national de la recherche scientifique et (...)
Le vendredi 10 Avril dernier, le PNUD en collaboration avec le Ministère du Développement de l’Economie Numérique et des Postes et celui de la Santé (...)
L’association Yam Pukri, en collaboration avec le Centre technique de coopération agricole et rurale, a fait le bilan de la première année de la (...)

Recherche

Nous suivre

Nos dernières actualités sur les réseaux sociaux


S'abonner à la newsletter

Partenaires