Dev-Blog

Laissez les enfants cascader à moto !La nature a horreur du vide

De plus en plus de Burkinabè s’offusquent en voyant des images de jeunes garçons cascadant à motocyclette en pleine ville. Je trouve que c’est tout à fait normal que les jeunes adolescents s’expriment de la sorte. Nous tous, on a fait la même chose, mais autrement, et même peut être pire. La rue est devenue l’espace d’initiation de nos jeunes en dehors d’Internet. Avant on risquait sa vie en allant en brousse même la nuit et on se débrouillait avec les serpents et autres animaux sauvages. On grimpait sur les arbres sans aucune sécurité pour cueillir de fruits ou juste s’amuser. On faisait de longues distances en brousse seule à moto ou à vélo.

Que voulez-vous ?

Un jeune qui ne s’exprime pas de la sorte va raconter quoi à ces enfants ? il est donc nécessaire que les adolescents et les jeunes s’amusent dangereusement pour s’éprouver eux-mêmes et se dire qu’ils sont forts et autres !
MAIS, le faire en pleine ville met la vie des usagers de la circulation en danger en plus de leurs propres vies ; vous avez remarqué que cette année, avec le deseouvrement des enfants dus au COVID19, la situation a empiré parce que la plupart ne foutent rien et passe le temps à manger et à dormir. Ils cherchent des sensations fortes maintenant.

Organiser le secteur, les jeunes sont en train de créer un nouvel art

Je demande simplement à chaque commune d’utiliser un espace public pour les jeunes pour faire leurs cabrioles. L’accès à ce lieu sera payant et l’utilisation de mesures de sécurité obligatoire. Cela va créer de l’emploi dans les quartiers et permettre aux jeunes de dépenser leurs trop-pleins d’énergie (les enfants des nantis !).
La aussi je pense que les jeunes qui liront mon article peuvent faire une demande à leur commune et organiser le business.

Avec tous les vieux pneus qui trainent, ce sera facile de délimiter un espace et d’organiser le coin. Tout le monde y gagnerait : les réparateurs de motos, les vendeurs d’accessoires et les rebouteurs en cas de casse.

Le Burkina Faso est un pays de la motocyclette et on y apprend à monter dès le berceau. les jeunes sont en train de créer un nouvel art, l’art de la moto. on doit les accompagner et les encadrer. ils font des figures incroyables. le Burkina peut être leader dans le monde sur ce point ;

Les chinois n’ont pas interdit le karaté et le kung fu pourtant très dangereux. ils ont codifié et vendu ca sur la planète et ca rapporte des milliards à leurs pays. Regardez le côté positif au lieu de voir le mal partout !

MAIS

On doit cependant prendre des mesures strictes contre les jeunes qui s’amusent sur la voie publique : retirer définitivement leurs motos et les mettre en vente, ça va donner des sous aux communes. Envoyer les jeunes pris en flagrant délit de cascade en travaux d’intérêts collectifs dans un camp militaire. Là aussi, cela va l’aider à s’assagir.
On devrait également donner la permission aux simples citoyens d’arrêter les jeunes qui font les cabrioles avec preuve à l’appui et les conduire aux FDS pour mesures à prendre.

Dr Sylvestre Ouédraogo

Dans la même rubrique

logo

Dans d'autres rubriques

Comme à l’accoutumée, cela fait maintenant 11 ans que l’association Yam-pukri organise un camp vacances pour les jeunes de 12 à 18 ans. dénommé (...)
Les enfants ont appris qu’il y a en général 4 types d’entreprises : les entreprises privées, les entreprises publiques, les entreprises d’économie (...)
« L’université virtuelle va lancer ses premières offres de formation à la rentrée 2020/2021 » foi de son chargé de mission. Professeur titulaire en (...)
Le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, Alkassoum Maïga a procédé à la remise officielle (...)
Krita est l’une des références en matière de logiciel libre de dessin sous Windows. Il est complet, performant et simple à prendre en main. Un (...)
Les smartphones sont devenus des ordinateurs de poche et le grand problème que nous rencontrons est la saturation de l’espace de stockage ainsi que (...)
Le samedi 18 avril, de jeunes développeurs burkinabè ont présenté au Ministre de l’économie numérique une solution numérique qui rentre dans le cadre de (...)
Le Dr Serges DIAGBOUGA, président de la commission ad’ hoc du COVID-19, mis en place par le Haut conseil national de la recherche scientifique et (...)
Le vendredi 10 Avril dernier, le PNUD en collaboration avec le Ministère du Développement de l’Economie Numérique et des Postes et celui de la Santé (...)

Recherche

Nous suivre

Nos dernières actualités sur les réseaux sociaux


S'abonner à la newsletter

Partenaires