Actions et Services

Plaidoyer politiques agricoles : agripol

Le constat

Malgré un vivier important d’organisations paysannes et un tissu associatif fort développé, le Burkina Faso comme bon nombre de pays en Afrique de l’Ouest mène de stratégies solides pour utiliser le potentiel des TIC à des fins de lobbying, de plaidoyer sur les politiques agricoles.

Les actions sont souvent éparses et non centrées et les plateformes vivent au rythme des projets. C’est pour cela l’association Yam Pukri, forte de son expérience dans le domaine de l’utilisation des TIC par les organisations paysannes compte mettre en œuvre le projet @gripol qui permettra de donner de la voix aux paysans sur le net afin d’exprimer leurs souhaits et préoccupations.

Ces dernières années, on a vu que les TIC peuvent bousculer grandement les politiques et tous les acteurs de l’économie s’y attellent à travers des forums de discussion, des blogs, des vidéos sur le net et bien d’autres actions. Les travaux entrepris par le CTA dans le domaine de la formation des acteurs sur l’utilisation du WEB 2.0 ont renforcé notre conviction que la mise en commun des efforts à travers une plateforme serait un atout indéniable.

C’est pour cela le projet @gripol vise l’utilisation des TIC pour développer des processus de réflexion de politiques agricoles plus inclusifs, en particulier en renforçant la contribution des organisations d’agriculteurs au développement politique et aux débats politiques et en améliorant la mise en œuvre des politiques

La stratégie qui sera utilisée par le projet sera la démarche participative qui permettra d’isoler des préoccupations majeures comme l’utilisation du budget alloué au monde rural, le financement de l’agriculture qui de façon théorique est croissant et dans la pratique laisse à désirer, l’écoulement des produits, le problème des taxes, l’agrobusiness et bien d’autres sujets.

À travers une plateforme qui sera médiatisée, les acteurs du monde rural pourront donner de la voix et forcer les décideurs à plus d’actions concrètes grâce à cette interpellation novatrice.

Les objectifs du projet
L’objectif Général :

L’objectif général de ce projet est d’améliorer le suivi et la mise en œuvre des politiques agricoles en utilisant le potentiel des TIC au Burkina Faso
Les objectifs Spécifiques :

Les organisations paysannes disposent d’un portail étoffé où on retrouve des documents de politiques agricoles ainsi que la présentation des principales faîtières.
25 % des organisations paysannes participent de plus en plus au débat politique touchant à la problématique agricole à travers les TIC
Les plateformes de réseaux sociaux des OP fonctionnent et leurs visites sont croissantes.
Groupes cibles

Les différentes Organisations Paysannes membres du réseau Burkina Ntic
Les principales organisations faîtières du Burkina Faso
Bénéficiaires finaux

Les paysans et associations paysannes du Burkina Faso

Résultats escomptés

R1- Les informations de base sur les faitières sont disponibles sur la plateforme ainsi que les documents de politiques agricoles accessibles. Les plateformes de réseaux sociaux des OP fonctionnent et leurs visites sont croissantes.

R2- Le monde rural suit avec facilité l’utilisation du budget national alloué pour le monde agricole à travers le web.

R3 - 25 % des organisations paysannes participent de plus en plus au débat politique touchant à la problématique agricole

Principales activités

A1- Enquête sur l’état des lieux des TIC au niveau des organisations paysannes au Burkina Faso

A2- Mise en place et animation d’un portail d’informations sur le monde rural intégrant une base de données des OP au Burkina Faso ainsi que les réseaux sociaux abordant la thématique rurale

A3- Formation des acteurs ruraux sur l’activisme à travers le net en se concentrant sur des aspects précis (ex, débats sur le suivi du budget alloué au monde agricole débats sur la petite exploitation paysanne et l’agrobusiness, compétition entre jatropha et produits agricoles, sur, le genre et karité…)

Voir un aperçu sur le lot des projets CTA en lancement

http://cta.int/en/article/2014-08-27/cta-announces-grants-to-five-institutions-to-facilitate-the-scaling-up-of-ict-solutions-in-acp-count.html

Dans la même rubrique

logo
logo
logo

Dans d'autres rubriques

« L’université virtuelle va lancer ses premières offres de formation à la rentrée 2020/2021 » foi de son chargé de mission. Professeur titulaire en (...)
Le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, Alkassoum Maïga a procédé à la remise officielle (...)
Krita est l’une des références en matière de logiciel libre de dessin sous Windows. Il est complet, performant et simple à prendre en main. Un (...)
Les smartphones sont devenus des ordinateurs de poche et le grand problème que nous rencontrons est la saturation de l’espace de stockage ainsi que (...)
Le samedi 18 avril, de jeunes développeurs burkinabè ont présenté au Ministre de l’économie numérique une solution numérique qui rentre dans le cadre de (...)
Le Dr Serges DIAGBOUGA, président de la commission ad’ hoc du COVID-19, mis en place par le Haut conseil national de la recherche scientifique et (...)
Le vendredi 10 Avril dernier, le PNUD en collaboration avec le Ministère du Développement de l’Economie Numérique et des Postes et celui de la Santé (...)
L’association Yam Pukri, en collaboration avec le Centre technique de coopération agricole et rurale, a fait le bilan de la première année de la (...)

Recherche

Nous suivre

Nos dernières actualités sur les réseaux sociaux


S'abonner à la newsletter

Partenaires