Inondation du 1er septembre 2009:Déclaration du gouvernement gement, 1000 baguettes de pain

Le 1er septembre 2009, la région du Centre (Ouagadougou) a enregistré une pluie diluvienne exceptionnelle de plus de 300 mm en moins de 12 heures selon les sources de l’Institut de recherches et de développement (IRD).

L’intempérie a entraîné d’importants dégâts matériels occasionnant le relogement le même jour de 110 000 sinistrés sur des sites d’accueil d’urgence dans la plupart des arrondissements de la ville de Ouagadougou ; l’opération est toujours en cours.

Cette catastrophe naturelle a causé des pertes en vies humaines. L’effondrement de maisons d’habitation, de bâtiments publics, la détérioration d’équipements et d’infrastructures routières, la disparition de biens meubles sont les dégâts principalement enregistrés.

En outre, cette inondation a entraîné la paralysie des supports économiques et le fonctionnement des administrations publique et privée.
D’ores et déjà, le Gouvernement a entrepris des actions vigoureuses en vue d’apporter des secours d’urgence aux sinistrés qui sont dans un besoin prononcé en matériels de premières nécessités.

Des mesures d’accompagnement pour l’évacuation des eaux sont initiées en vue d’un assainissement rapide des zones sinistrées et leur suivi sanitaire.

Au regard de l’ampleur du sinistre et des besoins qui en découlent, le gouvernement lance un appel à la solidarité nationale et internationale pour une assistance d’urgence afin de faire face à cette situation douloureuse et d’entreprendre des actions de réhabilitations appropriées.

Ouagadougou, le 2 septembre 2009

Madame Pascaline TAMINI
Ministre de l’Action sociale et de la Solidarité nationale

http://www.sidwaya.bf/soc-cult_13.htm



Les plus récents de cette thématique