Country Gateway

Journée mondiale de l’environnement 2009 - 05 juin 2009

Message de M. Koïchiro Matsuura, Directeur général de l’UNESCO, à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement 2009 - 05 juin 2009

Je suis ravi d’apporter mon soutien et celui de l’UNESCO à la Journée mondiale de l’environnement 2009. Cette journée spéciale a été proclamée en 1972 par l’Assemblée générale des Nations Unies afin de mobiliser à l’échelle planétaire l’attention et l’action en faveur de l’environnement. Le thème de cette année est « Votre planète a besoin de VOUS ! – UNis contre le changement climatique ». Permettez-moi de vous indiquer la signification de ce message pour l’UNESCO et ce que l’Organisation va entreprendre pour le promouvoir.

Le premier impératif est de reconnaître que le changement climatique aura des répercussions sur les systèmes mêmes dont dépendent la vie sur Terre et le bien-être de chacun. Nous devons répondre à l’appel que nous lance ainsi la planète à inverser les tendances actuelles de consommation et de production, qui ne sont pas viables et auxquelles le changement climatique est imputable.

En deuxième lieu, il nous faut agir ensemble ; sans la participation de toutes les nations, nous ne pouvons garantir des résultats justes et équitables. L’échange d’informations et d’expériences ainsi que la création de partenariats actifs entre les différents acteurs de la société sont indispensables pour identifier et préconiser des moyens efficaces de remédier aux problèmes climatiques. Le slogan « UNis pour lutter contre le changement climatique » nous rappelle les défis éthiques que pose ce changement. En réagissant à ce qui est un problème mondial, nous devons nous efforcer de trouver des solutions équitables et inclusives. Nos interventions ne doivent pas désavantager plus encore les plus pauvres d’entre nous mais toujours privilégier le maintien de moyens de subsistance durables pour tous. En d’autres termes, nous devons nous attaquer au changement climatique dans le contexte plus vaste du développement durable pour tous.

Ce slogan, « UNis contre le changement climatique », souligne aussi comment les différents programmes, fonds et organisations du système des Nations Unies doivent coopérer pour lutter contre le changement climatique. Au sein du système, l’UNESCO et l’Organisation météorologique mondiale ont été chargées d’assumer ensemble la responsabilité du domaine intersectoriel concernant la science, l’évaluation, le suivi et l’alerte précoce pour faire face au changement climatique. Récemment, l’UNESCO et le Programme des Nations Unies pour l’environnement ont signé un Mémorandum d’accord qui prévoit d’associer la base de connaissances scientifiques à la fonction de plaidoyer et d’aide à la décision du PNUE. Ce sont là quelques exemples de la manière dont l’UNESCO et d’autres institutions des Nations Unies cherchent à renforcer leur collaboration afin de répondre à la menace que représente le changement climatique mondial.

La Journée mondiale de l’environnement 2009 vise à donner à chacun les moyens de devenir un véritable acteur du développement durable et équitable. Par conséquent, et c’est là mon troisième point, l’UNESCO poursuivra vigoureusement les efforts qu’elle a entrepris pour promouvoir l’éducation relative au changement climatique et au développement durable, notamment en assumant son chef de file de la coordination de la Décennie des Nations Unies pour l’éducation au service du développement durable. Elle continuera aussi de souligner l’importance de la radiodiffusion et des autres moyens de communication de masse pour traiter comme il convient les questions relatives au changement climatique. Non seulement, les informations sur ce sujet doivent être scientifiquement rigoureuses, mais encore elles doivent être transmises dans la transparence et la participation.

Quatrièmement, il est crucial de renforcer la base de connaissances locales relatives au changement climatique et de reconnaître la valeur immatérielle de l’environnement pour appliquer des solutions efficaces sur le terrain. Je suis fermement convaincu qu’intégrer des efforts pour faire face au changement climatique dans notre culture quotidienne doit être une priorité absolue et que l’UNESCO est disposée à y contribuer et bien placée pour cela.

Le Mexique est cette année l’hôte des célébrations de la Journée mondiale de l’environnement. Je m’associe au Président du Mexique, S. E. Felipe Calderon, pour souligner que cette Journée de l’environnement 2009 doit être une occasion de réaffirmer la détermination de la communauté internationale de s’attaquer de concert à l’un des défis les plus redoutables du XXIe siècle – le changement climatique.



Les plus récents de cette thématique