Crise financière, renouveau du développement ?

Depuis quelques années, le vent d’une crise financière à l’échelle mondiale a commencé à secouer la planète. Nous avons eu le pic en 2008 l’aveu des Etats-Unis que le dispositif financier au plus haut degré était gangrené par des déséquilibres massifs. Tout le monde se demande alors comment cela a pu arriver avec tous les moyens de contrôle disponible, les ordinateurs, les logiciels de simulations les plus performants, les personnes les plus qualifiés au monde , les prix nobel et autres n’ont pu avoir une parade efficace à cette crise qui commence à entrainer des récessions économiques dans les grandes puissances de ce monde....

Le développement quant à lui est en crise depuis longtemps et la réponse à cette crise est la réduction du financement du développement contre l’afflux massif de ressources financières pour soutenir des banques et des entreprises les plus riches du monde pour qu’elles ne sombrent pas.
Peut-on alors dire que le développement n’est pas important à ce point ou ce qui arrive nous ouvre une porte pour repenser au développement, un développement qui outrepasse les clivages Nord Sud, Est Ouest , pays émergents ou développés, quart monde ou tiers monde...?

L’instauration d’un nouvel ordre mondial avec le consentement de tous et pas seulement les plus riches parait être une nécessité et je ne sais qui doit être le premier à proposer le dispositif, mais d’ores et déjà, nos paysans savent que produire sans pouvoir consommer les mêmes fruits est suicidaire et consommer sans pouvoir produire ce que nous consommons est encore pire.

Nous semblons revenir à la case départ dans cette ère du numérique où tout est à repenser, jusqu’au petit potager au lieu de notre jardin décoratif.

Sylvestre Ouédraogo.



Les plus récents de cette thématique