Country Gateway

Journée internationale de la langue maternelle : 21 février 2008

Journée internationale de la langue maternelle

Message du Directeur général de l’UNESCO

La neuvième édition de la Journée internationale de la langue maternelle, le 21 février prochain, revêtira dans le contexte de l’année 2008 une importance toute particulière. En effet, 2008 a été proclamée Année internationale des langues par l’Assemblée générale des Nations Unies, qui en a confié la coordination à l’UNESCO.

Cette Journée internationale de la langue maternelle est donc particulièrement propice au rappel de certains enjeux. Essentielles pour l’identité des groupes et des individus, et pour leur coexistence pacifique, les langues constituent un facteur stratégique pour la progression vers un développement durable et une articulation harmonieuse entre le global et le local.
Loin de constituer un espace réservé à l’analyse des spécialistes, les langues sont au cœur de toute vie sociale, économique et culturelle. C’est ce que signifie le slogan lancé par l’UNESCO pour l’Année internationale des langues : « Les langues, ça compte ! ».
Les langues comptent, en effet, pour atteindre les six objectifs de l’éducation pour tous (EPT) ainsi que les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) sur lesquels les Nations Unies se sont accordées en 2000. Elles comptent lorsqu’il s’agit de promouvoir la diversité culturelle, comme dans la lutte contre l’illettrisme et pour une éducation de qualité incluant l’enseignement dans la langue maternelle dans les premières années de scolarisation. Elles comptent dans le combat en faveur d’une meilleure intégration sociale, pour la créativité, le développement économique, la sauvegarde des savoirs autochtones.
A l’occasion de cette neuvième édition de la Journée internationale de la langue maternelle, je lance un appel pour que l’importance de la diversité linguistique et du multilinguisme soit reconnue partout, dans les systèmes éducatifs, administratifs et juridiques, dans les expressions culturelles ainsi que dans les médias, le cyberespace et les échanges commerciaux. Que tous les membres de la famille des Nations Unies, que l’ensemble des Etats membres, des partenaires et des amis de l’UNESCO, s’unissent dans l’effort pour démontrer que « les langues, ça compte » !

Koïchiro Matsuura

Contacts
Rokia Bâ, r.ba@unesco.org
Chargée du Programme Communication

Zita Frank, z.frank@unesco.org
Chargée adjointe du Programme Communication
UNESCO

Bureau multi-pays pour
le Mali , le Burkina Faso, la Guinée et le Niger
Tél : (223) 23 34 92 / 93 – 538 90 98
Fax : (223) 23 34 94
BP. E 1763
Bamako – Mali

www.unesco.org - www.un.org.ml



Les plus récents de cette thématique