Country Gateway

Ministère des TIC : Qui est Hadja Fatimata Ouattara/Sanon ?

La nouvelle ministre du développement de l’économie numérique et des postes du Burkina, Hadja Fatimata Ouattara/Sanon, a pris officiellement fonction ce jeudi 23 février 2017. La cérémonie de passation de charges a eu lieu ce jour entre les ministres sortante et entrante au sein dudit ministère.

Experte des TIC, Hadja Fatimata Ouattara/Sanon est titulaire d’un DESS en Réseaux, Informatique et Multimédia. Elle a déjà occupé des postes de responsabilité variés au sein de l’administration publique burkinabè, dans le privé et également au sein des ONG.

Chef du guichet virtuel unique du ministère de la fonction publique, elle fut Conseiller technique du ministère des TIC dont elle est à la tête aujourd’hui.

Hadja Sanon a également travaillé à la Présidence du Faso en tant que Administrateur des TIC et Responsable du réseau de gestion des connaissances.

L’ingénieure informaticienne a une riche expérience internationale au niveau de la gouvernance de l’internet et de l’économie numérique. Considérée par ses proches collaborateurs comme « très dynamique et entreprenante », elle a contribué à l’émergence de l’écosystème numérique du Burkina à travers plusieurs ONG.

Elle est Membre accrédité au titre de la société civile africaine auprès de ICANN, la société mère chargée de la coordination technique du réseau mondial Internet.
Hadja Fatimata Ouattara/Sanon, ministre du développement de l’économie numérique et des postes.

Diplômée de l’école supérieure d’informatique (ESI) de l’Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso, de l’Institut Supérieur privé de technologies (IST) et du Centre International d’Etudes Supérieures Appliquées (CIESA) du Canada, la nouvelle ministre est Membre fondateur du Réseau Africain des Logiciels Libres et Secrétaire Générale de l’Association burkinabè pour Linux et les logiciels libres.

L’experte, dans le domaine de l’entreprenariat numérique des femmes et des jeunes auprès de l’OIF, veut « aller rapidement vers la digitalisation du Burkina Faso ».

Pour ce faire, elle compte s’appuyer « fortement sur la jeunesse et en osant des politiques innovantes et ambitieuses ». La collégialité dans le travail, la discipline, le respect de la hiérarchie, l’abnégation et l’efficacité au travail, le dialogue et une bonne communication sont les maîtres-mots qu’elle a lancés à l’endroit de ses collaborateurs pour la réussite de sa mission.

Elle a exprimé également son admiration à la ministre sortante, Aminata Sana/Congo en ces termes : « Madame la ministre, vous vous êtes battue au front comme une générale de troupe pour la digitalisation dans notre pays. Je vous souhaite bon vent ».

Noufou KINDO

Burkina 24



Les plus récents de cette thématique