Country Gateway

Réparateur de téléphone portable : « grâce à ce métier je me suis marié »

La prolifération des téléphones portables constitue une importante source de revenu. En plus des vendeurs de téléphone et accessoires, des employés des maisons de la téléphonie mobile, etc., il faut compter les réparateurs de téléphones portables.

Les réparateurs de téléphones portables ou encore les médecins de la téléphonie mobile soulagent les détenteurs de ces appareils. En effet, avec l’avènement des téléphones aux prix abordables, la qualité reste parfois défaillante, entrainant ainsi les propriétaires chez les réparateurs. Les portables tout comme les autres appareils ont besoin d’entretien et aussi de réparation .Des jeunes gens de la ville de Ouagadougou se sont adonnés à ce métier et arrivent à tirer leur épingle du jeu, ce qui réduit d’ ailleurs le taux de chômage.

A Zabré Daaga, marché de téléphone portable par excellence à Ouagadougou, se trouvent des grands praticiens de ce métier. Ayant commencé la réparation avec un patron en 2007, monsieur Yago Daouda est aujourd’hui installé à zabré Daaga, et est employé de l’entreprise Univers. Com. Il s’agit d’une entreprise de vente et de réparation de portables. Il justifie sa motivation pour le métier par le fait qu’il a développé un amour pour le bricolage depuis son enfance. « Mais avant tout lorsqu’on exerce un métier c’est pour pouvoir subvenir à ses besoins, donc je suis aussi motivé par la volonté de vivre convenablement » déclare le jeune entrepreneur.

Les pannes les plus fréquentes du moment selon monsieur Yago sont, les brisures d’écran avec l’avènement des Smartphones, ensuite il y’a les pannes liées au micro.

Le métier connait aussi des difficultés comme toute autre activité selon ce dernier.
Parfois, il arrive qu’on rembourse des téléphones à certains clients qui trouvent que lors téléphone est complètement détruit après la réparation. Ils ne décrivent pas totalement les pannes de leur appareil. Après, ils disent que tu as endommagé leurs portables. On se voit obligé de réparer gratuitement ces pannes pour garder la clientèle. Il y’ a des clients qui comprennent et d’autres aussi qui ne comprennent pas poursuit il.

Face à la montée rapide de la technologie avec des téléphones plus puissants, Daouda Yago dit être apte à s’adapter aux nouvelles pannes pouvant subvenir. Pour lui, ils ont commencé avec les téléphones simples, réussissent maintenant à réparer les Smartphones qui sont les portables du moment, donc si de nouveaux téléphones apparaissent, on pourra encore s’adapter conclut il. Ce jeune réparateur d’environ 35 ans n’a pas reçu de formation en la matière, son seul secret c’est la passion du bricolage, de la reconstruction.

« Je suis vraiment satisfait de ce travail, il est rentable pour moi. Grâce à ce métier je me suis marié, je paye mes factures, même si je ne peux pas faire de grandes choses, on arrive à manger avec ce que je gagne » confie M.Yago réparateur de potables à Univers.Com

Quant à monsieur Diallo Abdoul Karim, également réparateur de portable à Zabré Daaga, il détecte les pannes des portables avec l’aide des propriétaires. C’est comme un malade qui arrive à l’hôpital, il va décrire son mal au médecin pour que celui ci prenne les dispositions nécessaires à son rétablissement.

M. Diallo aimait bricoler les appareils comme la radio et depuis 2012 il évolue dans le métier de réparateur de portable. Il dit être fier car avec les devises que lui procure son emploi, il jouit d’une vie descente et est capable de venir en aide à ses proches. Comme quoi le métier de réparateur de téléphone portable nourrit bien son homme à Ouagadougou.

Pélagie Sandwidi
Yam-Pukri/ BurkinaNtic



Les plus récents de cette thématique