Country Gateway

Apprendre l’informatique : êtes-vous prêt à perdre quelques jours pour gagner des années ?

Dire à quelqu’un que l’on n’a pas une adresse mail ou que l’on ne sait pas utiliser un micro-ordinateur est devenu un signe de honte. Chacun, aujourd’hui, a son compte email, navigue sur le net, saisit ses textes dans Word, l’un des logiciels les plus connus sur la planète.

Demander à dix personnes : comment avez-vous appris l’informatique ? Les sept vous diront : “dans un cyber ”. Leur connaissance se limitera à l’usage du mail (Yahoo pour la plupart) et même là, l’utilisation est très rudimentaire.
Quant aux deux autres, ils vous répondront “sur le tas” peut-être en saisissant directement. Le dernier, avec peu d’assurance vous dira : “j’ai suivi un cours en informatique”.

Et là encore, où peut-on recevoir une bonne formation et quels sont les critères d’une bonne formation ?

L’on constate donc, une vraie régression des aptitudes en informatique parce qu’auparavant, l’on assistait à une formation avant d’utiliser un ordinateur, mais maintenant, l’on va dans un cyber, on commande un Yahoo et on se dit que le web se résume à google et à yahoo.

Quand on fait une formation et on demande les prés requis à l’avance, l’on se rend compte que très peu de gens disent la vérité. Un travail qui devrait se faire en 10 minutes pour un usager moyen, est exécuté en 2 heures ou plus pour le connaisseur néophyte , mais qui se dit expert et même utilise l’expression : “je maitrise” tel ou tel logiciel.

On peut donc dire que le web a tué l’informatique et être assis devant un ordinateur n’est plus synonyme de productivité et de modernité, mais peut se révéler être un signe de régression dans la qualité de service. Parfois, on surprend une personne qui passe une heure ou plus à rechercher un fichier dans son ordinateur et une autre personne qui passe des heures pour générer sa table de matière faite manuellement.

Demandez donc à l’alphabétisé du 21 siècle : veux-tu t’inscrire pour faire une formation ? Il répondra à coup sûr : “non, je n’ai pas le temps”.

Alors, chers alphabétisés du 21 siècle, acceptez de sacrifier quelques jours de formation pour vous permettre de sauvegarder des années utiles afin de faire des choses plus intéressantes, au lieu de passer votre vie à vous fâcher inutilement devant un micro-ordinateur en vous flattant que vous êtes moderne.

Btic



Les plus récents de cette thématique