Country Gateway

Imaginez !

Envoyer un message électronique, naviguer sur le web, utiliser son téléphone portable GSM sont devenus des gestes plus qu’ordinaires de nos jours.

L’urgence des besoins, le désir de vivre dans un monde dit globalisé ont pris le dessus sur toute autre question.
Le seul facteur qui peut attirer l’attention d’un consommateur moyen est le coût : pourquoi les connexions coutent-elles cher, pourquoi les tarifs de télécommunications sont si onéreux ?

Imaginez

Imaginez que vous vous réveillez un matin et qu’aucune connexion Internet ne fonctionne, imaginez que le site web (gratuit) où vous avez tous vos messages tombe en faillite et que vous perdez toutes vos données. Qui a déjà pris le soin de lire tout le texte qui s’affiche quand on crée un compte email ? Savez-vous quel est votre droit et devoir sur la Toile ?

On dit que c’est gratuit, mais pour qui au juste ?
Imaginez que le site web où vous avez mis vos données ne soit plus accessible : que pouvez-vous faire ? Presque rien.
Imaginez que votre opérateur de télécommunications plie bagage ; vous laissant avec des numéros vides et un téléphone pleinement chargé de crédits, les Burkinabés ont vécu cette épisode cette année en quelques jours.

Vous vous dites ça n’arrivera pas ; mais êtes-vous réellement sûr ce que vous avancez ?

Et si cela arrive ; quelle est notre part de responsabilité ° ; comment trouver des solutions ? Comment nous préparer à cette terrible éventualité ? Si nos enfants nous demandent qui dirige le web, pourrons-nous leur avouer et dire :on ne sait pas qui dirige le web et comment ça fonctionne ?

Pourrons-nous leur avouer notre impuissance devant cet état de fait ?
Il devient donc impérieux que nous songions à analyser la gouvernance de l’Internet et voir si nous pouvons contribuer avec notre pierre à bâtir un monde virtuel plus sûr et plus juste et pourquoi pas, NOTRE PROPRE INTERNET ou AFRINET.

Bntic



Les plus récents de cette thématique